Je me souviens des soutanes et des robes

img259

L’abbé Ducoux lors de ma « première communion », en culottes courtes ! l’abbé porte le surplis sur sa soutane.

« Le surplis, du latin superpelliceum, c’est-à-dire qui se porte par-dessus le pelliceum ou tunique de peau, est un vêtement liturgique catholique de toile fine, dont les manches larges et la forme plus raccourcie le distinguent de l’aube. »

Les soutanes ont disparu avec le Concile Vatican … mais pas à Nantes.

Nous y avons :

 » Les traditionalistes Partisans d’une messe en latin, avec un prêtre en soutane dos aux fidèles, ils se retrouvent à Nantes à l’église Saint-Clément à côté de l’IUT.

Les intégristes Aux pratiques des traditionalistes, les intégristes ajoutent le refus du concile Vatican II (1962-1965), qui avait consacré, entre autres, le rapprochement avec les autres religions. A Nantes, ce courant est incarné par le prieuré Saint-Louis, dans le quartier Saint-Félix.

Les sédévacantistes C’est le stade ultime de la dissidence : ce courant refuse toute légitimité au « moderniste » Benoît XVI, et estime que le siège de pape est vacant, d’où son nom. « Rome est occupée par une nouvelle religion, issue de Vatican II, qui n’est pas le catholicisme »  »

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2018/03/27/je-me-souviens-de-linscription-inri/

Pour moi, un abbé, un curé sans soutane c’était comme un couteau sans lame auquel il manque le manche !

Pour les ecclésiastiques, on parle de soutane. Mais pour les universitaires, on parle de robe comme pour les avocats. Mais les universitaires ne portent plus guère la robe académique.

J’ai connu mes profs du lycée Darnet en robe lors de la cérémonie de remises des prix qui avait lieu au cinéma Cyrano. à St-Yrieix, pas loin du lycée.

IMG_8100

Je constate que Desfougères, prof de philo est en robe, comme Furelaud prof d’anglais. Mais que Benoit, prof de maths n’est pas en robe. Les professeurs femme sont bien en robes, mais ce ne sont pas des tenues académiques. C’est sans doute du « prêt à porter » comme on disait alors. Car il y avait encore des couturières à St-Yrieix.

IMG_8101

Puis j’ai connu des profs en robe pour faire leur cours à l’Ecole de Droit et Sc. Eco au Présidial à Limoges en 1964-65, puis à Poitiers. C’étaient surtout les profs de droit qui portaient la robe.

A Nantes, je me souviens de la salle des thèses à l’ENSM (L’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique) et son antichambre avec ses robes.

Je n’ai jamais connu de jury d’informatique en robe. Je fus même étonné d’y voir parfois des membres du jury dans une tenue qui ne faisait pas honneur à la fonction. Chut !

Mais j’ai porté une fois la robe. Ce fut pour une cérémonie de remise de doctorats honoris causa à la Cité des Congrès de Nantes.

Image

Je tiens le couvre-chef à la main (on ne doit pas le mettre sur la tête, dommage quand on n’a pas beaucoup de cheveux. Quoi chauve ! soyez correct !). Vous remarquerez que la tenue est parfaite pour le prof moderne qui n’a plus à écrire au tableau à la craie. Il dispose de PP, Power Point, cet outil qui vous permet d’endormir les étudiants. Cet outil arrive dans les classes maternelles. Et la ministre de l’Educ Nat de notre François a préconisé l’enseignement de la création d’entreprise dès la maternelle. Excellent, excellent. Bande de veinards !

A Oxford, les étudiants portent le « sub fusc »

 » Full academic dress should be worn at all formal University ceremonies including matriculation and degree ceremonies. Sub fusc (from the Latin sub fuscus meaning dark brown) should be worn beneath your academic gown and is also required when sitting examinations.  »

Student gowns

https://www.ox.ac.uk/students/academic/dress?wssl=1*

L’archiprêtre Parouty, lui, avait sur la tête la barrette avec le pompon rouge

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barrette_(liturgie)

Parouty était un philosophe. Quand il était en retraite, nous allions le visiter avec nos devoirs de philo.

P1030339 - récital Michel Jarry

Parouty est à gauche, la barrette sur la tête. A sa droite, Depraeter.

« le cas de la barrette dite « doctorale », qui n’est pas portée au chœur, et qui est l’attribut des docteurs des universités pontificales: noire, le « pompon » en est habituellement de couleur rouge pour la théologie dogmatique, de couleur blanche pour la théologie morale et de couleur verte pour le droit canonique. »

A partir de quand les ecclésiastiques ont-ils porté la soutane ?

Lisez Wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Soutane

« Une soutane, (lat. : vestis/tunica talaris, angl. : cassock, it. : abito talare, talare, esp. : sotana, all. : Sutane, suéd. : kaftan, gr. : anteri/rason), de l’italien sottana, est un « vêtement de dessous » par rapport aux habits liturgiques. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s