Les troubadours

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lenny_Kuhr

« Au début des années 1970, elle se produit en tournée en France avec Georges Brassens. »

Les troubadours

L’article de Wikipedia est très bien fait à mon humble avis de béotien en la matière  :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Troubadour

Liste des troubadours et trobadouresses

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_troubadours_et_troubadouresses

Voici ceux du Limousin :

Vous remarquerez qu’on a mis dans le lot, Guiraut de Bronelh (Excideuil) et Bertran de Born (Hautefort)

L’ancien occitan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ancien_occitan

Un MOOC…

https://www.fun-mooc.fr/courses/bordeauxmontaigne/07002S02/session02/about

La maison de ma grand-mère maternelle, rue Jean Jaurès à Excideuil, porte maintenant le nom de Les troubadours ! Vous pouvez y loger quand vous visitez le Périgord. Et aller voir le bas relief à l’entrée du château d’Excideuil représentant Guiraut de Bornelh

http://www.chambresdhotesexcideuil.info/

(Lenny Kuhr – David Hartsema) Eurovision Song Contest Winner Madrid 1969

Vous voulez peut-être comprendre les paroles. Ce n’est pas de l’occitan !

De quelques mots, d’une musique, il faisait rire son public Ou le rendait mélancolique – le troubadour Il savait raconter l’histoire du chevalier couvert de gloire Qui succombât pour un amour – le troubadour Pour quelques sols, pour presque rien, Un peu de pain, un verre de vin Il inventait rires et douleur Le troubadour, le troubadour Et sous ses doigts de sa guitare, S’envolaient des chansons à voir Que les hommes reprenaient en cœur Le troubadour, le troubadour La la la la la la lei la la lei la la … La la la lei la la la … La la la la la la lei la la lei la la … La la la lei la la la … Mais quand la chanson devient drame, pleurez, pleurez, mes belles dames Donnez vos larmes de velours au troubadour Ne plaignez pas Polichinelle qui tua la belle infidèle Et qui mourrut de son amour de troubadour Et c’est ainsi qu’il a chanté Sa propre vie au monde entire Ses joies, ses peines et ses amours Le troubadour, le troubadour Il a donné son cœur d’enfant Et quelques gouttes de son sang Et quelques larmes d’un amour De troubadour, de troubadour Il ne reste rien aujourd’hui, qu’un peu de vent, qu’un peu de pluie Autour d’une chanson d’amour, chanson d’amour Avec quelques mots, une musique, il faisait rire son public Ou le rendait mélancolique – le troubadour La la la la la la lei la la lei la la … La la la lei la la la … La la la la la la lei la la lei la la … La la la lei la la la … Oh la la la la la la lei la la lei la la … La la la lei la la la … La la la la la la lei la la lei la la … La la la lei la la la … Ja ho ha ha

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s