A St-Yrieix, ce sont principalement les vieux qui s’intéressent à la PMA !

Sur le Popu aujourd’hui, une photo qui m’a « interpellé » (je cause comme il y a une trentaine d’années, « ça m’interpelle quelque part » !).

https://www.lepopulaire.fr/saint-yrieix-la-perche/2018/04/05/reflexion-et-debat-sur-la-procreation-medicalement-assistee_12801299.html#refresh

 » Réflexion et débat sur la procréation médicalement assistée « 

La moyenne d’âge du public est plus que l’ « âge canonique ». Ce doit être la même chose ailleurs.

Rappelons ce qu’est l’  » âge canonique  » pour ceux qui n’ont pas connu les « bonnes du curé  »

Je vous cite le CNRTL  (profitez-en, c’est une ressource publique. Est-ce un  » Service public  » ? on n’en entend pas parler.

http://www.cnrtl.fr/definition/canonique

Mais sachez que le TLF (Trésor de la Langue Française) n’est plus actualisé. Notre État brade son patrimoine. Et la langue en fait partie. Et personne ne va manifester.  Mais positivons (de nos jours, on doit positiver dès la naissance, il n’y a bien que les comptables qui négativisent et quelques …. dont nous ne parlerons pas. D’ailleurs mon dico en ligne ignore le verbe « négativiser ». Qu’en pense Ségolène ?

 « Conforme aux canons de l’Église. Présider, après le jugement canonique, les débats civils (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 104).Quel moyen canonique auroit-on en France de procéder à la déposition d’un évêque ouvertement hérétique? (Lamennais, De la Religion,2 part., 1826, p. 24).

Âge canonique. Âge requis par le droit canon pour l’exercice de certaines fonctions; en particulier, âge minimum de quarante ans à partir duquel, une femme peut entrer au service d’un ecclésiastique.

P. méton. [En parlant d’une pers.] Qui a l’âge canonique. Vieux chanoine servi par une servante mafflue, moustachue et canonique, qui sent la cuisine mijotée (A. Arnoux, Pour solde de tout compte,1958, p. 79).
P. ext. et fam. Âge relativement avancé impliquant maturité et respectabilité. [Mes invités] (…) ont presque tous l’âge canonique, cela ne tire pas à conséquence pour eux (Proust, La Prisonnière,1922, p. 222).
P. ext. Conforme aux règles liturgiques :

1. Pendant deux jours, Traquet dut remplir son calice de vin blanc ordinaire. Il n’était pas très sûr que l’emploi de cette piquette fût canonique. Le tonneau avait pu être soufré. En classe, j’en fis la remarque à l’abbé. − Oh! répondit-il, il ne faut tout de même pas être trop pointilleux. Le vin de votre père vient directement du producteur. H. Bazin, Vipère au poing,1948, p. 180.
2. Relatif aux canons de l’Église. Droit canonique. Synon. droit canon* :

2. Le droit canonique du Moyen Âge qui représentait une combinaison complexe des règles empruntées à l’Écriture Sainte et aux Pères de l’Église d’une part, au droit romain d’autre part, se trouve doublement rationalisé quant à son contenu (par l’intervention des juristes, formés dans les universités et par le droit romain), tandis que sa source reste mystique. Traité de sociol.,1968, p. 182.  »
J’exagère. Vous verrez sur la photo que le public avait bien plus de 40 ans de moyenne ! 70 ans serait sans doute plus juste. Qu’en pense la police et les syndicats ?
Je ne sais à quelle heure avait lieu cette réunion.
Peut-être que ceux qui ne sont pas retraités étaient au travail. Mais les vieux pensent à eux ! … et sont peut-être inquiets devant l’évolution démographique en Limousin. Et si la PMA relançait la natalité limousine !
Et les jeunes de 18 ans, bien sûr, pensent à rejouer  » mai 68  » mais sans slogan  » non à la société de consommation « . Et un  » mai 68  » sans leaders machos.
Une recherche sur PMA ( pas Poste Médical Avancé !)
via Google, m’amène aussitôt sur :
« Alors que les états généraux de la bioéthique se sont ouverts en janvier, Emmanuel Macron ne se précipite pas pour légaliser la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes, inscrite dans son programme : la loi ne devrait pas voir le jour avant 2019. A l’Elysée, on estime qu’il n’est pas question de répéter la méthode Hollande, dont Macron estimait pendant la campagne présidentielle qu’il avait « humilié » les opposants au mariage homosexuel. Cette fois, le chef de l’Etat souhaite que les « anti » soient longuement consultés… ou en tout cas qu’ils en aient l’impression ! « Il est très important pour lui que même les associations catholiques les plus atroces puissent s’exprimer, car les gens accepteront mieux la décision s’ils se sentent écoutés », théorise-t-on dans son entourage. »
Ah que j’aime le  » les gens accepteront mieux la décision s’ils se sentent écoutés « . Je pense que dit en langage bouisiness, ce serait encore plus savoureux !
Et des articles sur les oppositions à la PMA.
« Les États généraux de la bioéthique se crispent autour du thème de la PMA pour toutes. Les échanges organisés en région depuis janvier autour du thème phare de cette consultation citoyenne sont marqués par la présence massive des opposants à la PMA (procréation médicalement assistée) pour toutes. Cette technique de procréation, aujourd’hui réservée aux couples hétérosexuels infertiles en âge de procréer, pourrait être étendue aux femmes célibataires ou lesbiennes lors de la révision de la loi de bioéthique.

Le ton a été donné dès le 30 janvier, lors d’un des premiers débats organisés en région par l’Espace de réflexion éthique des Pays de la Loire (EREPL), à Angers.  »

Le prochain sujet de bac de philo ( la France est le seul pays du monde à avoir un « bac philo », je ne suis pas peu fier d’avoir « un bac philo » (1) et d’être aussi mauvais en physique, chimie, techno –  en clair, d’être « cultivé » !) portera-t-il sur la « PMA » ?
(1) D’ailleurs maintenant les universitaires français ne disent plus qu’ils ont un « doctorat », trop franchouillard, ils disent qu’ils ont un « pi héche di » , un phd. J’ai été membre de jurys de « viva voce » (eh oui, les Britishs causent latin) chez les Grands Bretons et la thèse d’informatique portait sur sa couverture « Philosophiæ doctor« 
 » Philosophiæ doctor (ou doctor philosophiæ ; abrégé PhD ou Ph. D. ; littéralement « docteur en philosophie ») est, dans le système universitaire anglo-saxon ou canadien francophone, l’intitulé le plus courant d’un diplôme de doctorat. Le terme philosophie est utilisé dans son sens antérieur au XXe siècle, tel qu’il a été répandu par les universités allemandes, et désigne ici l’étude générale des connaissances. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s