Louis Léonard de Loménie, né à St-Yrieix, sur le site  » Les professeurs des facultés de lettres et des sciences en France au XIXe siècle « 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_de_Lom%C3%A9nie

http://facultes19.ish-lyon.cnrs.fr/fiche.php?indice=1110

LOMÉNIE Louis Léonard de
Né le 3/12/1815 à Saint-Yrieix la Perche (87).Décédé le 2/4/1878 à Roquebrune (6).

Renseignements complémentaires :

Il est issu de la branche des Loménie de Puyrenon.
Mère : Elisabeth Rosalie de Labrouhe de Laborderie.
Le 8 octobre 1855, il épouse Paule Lenormant, fille de Charles, professeur au Collège de France, et de Joséphine Amélie Cyvoct..
Deux enfants. Sa fille, Louise, épouse Henri Beau et en eut quatre fils dont l’historien Emmanuel Beau de Loménie. Son fils, Charles, est auditeur au Conseil d’Etat et homme de lettres.
Profession du père : Pierre, fils d’Antoine et de Marguerite Garreau.

Formation et titres :

Carrière :

Postes en faculté:

Poste Discipline Année début année fin vile
professeur suppléant de J.J. Ampère langue et littérature françaises modernes 1845 1845 Collège France
professeur langue et littérature françaises modernes 1864 1878 Collège France

Autres activités :

Rédacteur à la Revue des deux mondes
professeur à l’École Polytechnique
Élu à l’Académie le 30 décembre 1871 en remplacement de Prosper Mérimée ; il fut reçu par Jules Sandeau le 8 janvier 1874.

 

Publications :

Beaumarchais et son temps : études sur la société en France au XVIIIe siècle d’après des documents inédits. – Paris : Michel-Lévy frères, 1856, 2 vol.
– La Comtesse de Rochefort et ses amis : études sur les mœurs en France au XVIIIe siècle avec des documents inédits. – Paris: Michel-Lévy frères, 1870, III-370 p.
– De la Reconstitution rationnelle des nationalités européennes, par un correspondant de la Gazette d’Augsbourg. – Paris : bureau central de la Galerie des contemporains, 1840, 95 p.
– Esquisses historiques et littéraires. – Paris : C. Lévy, 1879, IV-441 p.
– Galerie des contemporains illustres, par un homme de rien. – Paris : au Bureau central (A. René),1840-1847, 10 vol. (T. I. 2e éd. Thiers. Soult. Chateaubriand. Laffitte. Guizot. Lamartine. Berryer. Lamennais. Dupin aîné. Béranger. Odilon-Barrot. Victor Hugo. (Préface avec une lettre de Chateaubriand à l’auteur.) ; T. II. Arago. George Sand. De Broglie. De Cormenin. Wellington. Cte Molé. Ingres. Metternich. A. de Vigny. Mohamed-Aly et Ibrahim-Pacha. Garnier-Pagès ; T. III. O’Connell. Meyerbeer. Mauguin. Scribe. Adam Mickiewicz. Baldomero Espartero. Ballanche. Bernadotte. Balzac. Lord Palmerston. Augustin Thierry. Rossini. (Le portrait de Bernadotte mq.) ; T. IV. Sir Robert Peel. Silvio Pellico. Royer-Collard. Maréchal Moncey. Martinez de La Rosa. Lord John Russell. Casimir Delavigne. Amiral Duperré. A.-W. de Schlegel. Horace Vernet. Archiduc Charles. Villemain ; T. V. Lafayette. Lord Brougham. Larrey. Lacordaire. M. Nothomb. Maréchal Marmont. A. de Humboldt. Alexandre Dumas. Cousin ; T. VI. Casimir-Périer. Manzoni. Maréchal Gérard. Prince Czartoryski. Gay-Lussac. Villèle. M. Lebeau. M. de Toreno. M. Bosio. Baron Pasquier. Delacroix ; T. VII. Talleyrand. Berzélius. Général Bertrand. Reschid-Pacha. Nodier. Sir Thomas Moore. Maréchal Oudinot. Paul Delaroche. Sismondi. Auber. Colettis ; T. VIII. Benjamin Constant. Maurocerdatos. David (d’Angers). Abd-el-Kader. Maréchal Sebastiani. M. Ludwig Tieck. Duc Decazes. Nesselrode. Dupuytren. Armand Carrel. Fenimore Cooper ; T. IX. Cuvier. Général Jackson. Maréchal Bugeaud. Thorwaldsen. Sainte-Beuve. Chérubini. M. de Martignac. M. de Barante. M. Uhland. Sir Walter Scott ; T. X. Goethe. Spontini. M. de Salvandy. Schelling. Ampère. Cobden. Saint-Simon et Fourier).
– Les Mirabeau, nouvelles études sur la société française au XVIIIe siècle d’après des documents inédits.. – Paris : C. Douniol, 1870, 45 p.
– Publicistes modernes de la France. Alexis de Tocqueville. – Paris : impr. de J. Claye, 1859, 31 p.

Autres informations

1869 : se fait suppléer par Guillaume Guizot
Décoré de la LH.

Sources

BA, t. 12, 1869, p. 284
Catalogue BN
AN : F17 23166 (presque rien, demande de secours de sa veuve)
Archives numérisées des Alpes Maritimes, ECd ne se trouve ni dans les tables décennales, ni dans les registres.
Archives de Paris 5e, transcription de l’acte de décès (à De Loménie), 1878, p. 11.
http://www.academie-française.fr

========

A Toulouse, le canal de Brienne et les Allées de Brienne

https://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_de_Brienne

 » La construction du canal de Brienne fut décidée par les États de Languedoc en 1760 : le canal du Midi passait au-delà des murs de la ville et rejoignait la Garonne en aval de la chaussée du Bazacle. La création du canal rendait ainsi le centre de la ville accessible par voie d’eau.

Les travaux débutèrent en 1765 et conduisirent au creusement du canal et d’un port à l’embouchure des deux canaux (aux Ponts-Jumeaux)1 ; il fut inauguré le 14 avril 1776.

Au départ nommé canal Saint-Pierre, il prendra le nom de canal de Brienne, en l’honneur d’Étienne-Charles de Loménie de Brienne (17271794), archevêque de Toulouse.  »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s