Les Archives de la ville du Mans évacuées à St-Yrieix en juin 40. Qui peut nous en dire plus ?

J’ai reçu ce courriel que son auteur m’a autorisé à reproduire ici :

 »

Bonjour M. Habrias,

Je me permets de vous contacter après avoir trouvé votre mail sur votre Blog de souvenirs sur Saint-Yrieix.

Je me présente, je m’appelle François-David Lemierre, j’ai 39 ans, je suis sarthois, manceau de toujours. Je travaille d’ailleurs pour la mairie du Mans.

Me passionnant pour l’histoire de mes grands-parents et la généalogie en général, j’ai découvert il y a 3-4 ans que mes grands-parents maternels Roger Bourré et Denise Blin s’étaient rencontrés en juin 1940, dans le convoi d’évacuation mis en place en urgence par la mairie.

Le but ? Sauvegarder les archives municipales et permettre à plusieurs jeunes hommes de 20 ans de ne pas être embarqués.

Ce convoi, séparé en deux à cause de problèmes techniques, a pris la direction de Saint-Yrieix La Perche.

Pourquoi ce lien avec la Haute-Vienne ? L’hypothèse avancée à l’état actuel de mes recherches est que la ville du Mans avait une connexion avec un vendeur de pompes à eau de St-Yrieix.

Ce qui expliquerait pourquoi ma grand-mère Denise était là avec son père, sa soeur et ses petits-frères : son père Roger Blin était ingénieur de l’usine des eaux. Il avait 42 ans.

Aux archives municipales du Mans, dans le dossier administratif de mon arrière-grand-père Roger Blin, j’ai retrouvé des documents prouvant qu’il est bien arrivé à Saint-Yrieix : plusieurs factures et l’addition manuscrite a été faite par ma grand-mère. Il y est fait mention du garage Vergonzeanne que vous avez évoqué dans votre blog.

Il y a 3 ans, juste avant son décès à 94 ans, ma grande-tante Hélène Blin m’a raconté en partie « l’aventure ». Les archives ont été mises dans un château, les hommes ont dormi dans des tentes dans les jardins de ce château alors que les femmes étaient dans un asile de nuit.

Pour les commodités, c’était à la file, aux toilettes publiques, en plein cœur de la commune. Conditions difficiles. Ils ne sont restés qu’un mois environ mais les archives sont restées toute la guerre là bas !

Les archives municipales du Mans ont enquêté et ont retrouvé tout un rapport sur ce convoi, j’ai même le laisser-passer signé par le maire Henri Lefeuvre qui sera déporté. Mais guère plus.

Je vous écris donc au cas où par chance, vous connaitriez quelqu’un susceptible de nous éclairer d’avantage. Un érudit local ? Une association, une connaissance qui aurait entendu parlé de cette affaire.

J’ai collecté toutes les cartes postales des châteaux de la région. Mais je suis incapable de savoir lequel est le bon !

Toute idée ou piste est la bienvenue.

Bien à vous

François-David  »

https://webmail.univ-nantes.fr/?_task=mail&_action=get&_mbox=INBOX.St-Yrieix&_uid=434&_part=5&_extwin=1&_mimewarning=1&_embed=1

C’est avec émotion que j’ai lu ces notes de frais. J’ai connu Daniel Vergonzeanne à l’école primaire de St-Yrieix et le garage de son père qui vendait des Panhard.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Panhardhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Panhardhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Panhard

J’ignorais qu’il était aussi « constructeur ».

https://webmail.univ-nantes.fr/?_task=mail&_action=get&_mbox=INBOX.St-Yrieix&_uid=434&_part=2&_extwin=1&_mimewarning=1&_embed=1

J’ignorais cette histoire. J’ai tenté d’en savoir plus en écrivant à des correspondants à Saint-Yrieix. La seule information reçue à ce jour, vient de la mairie de St-Yrieix :

« Suite à votre mail, j’ai le regret de vous informer que dans les archives que nous possédons sur la guerre 1939-1945, il n’y a pas de traces du convoi d’évacuation qui a eu lieu en ju  1940 et qui aurait traversé la ville de Saint-Yrieix.
Pas d’archives non plus sur le château où auraient été hébergés les passagers du convoi.

Malheureusement, une grande partie des archives de cette période ont été détruites peu après la guerre (volontairement selon les Archives Départementales) et la commune de Saint-Yrieix en possède très peu.

Vous pouvez peut-être vous rapprocher des Archives Départementales de la Haute-Vienne, 1 allée Alfred Leroux – 87000 LIMOGES  »

J’ai au moins appris qu’une grande partie des archives de la période en question ont été détruites volontairement.

 

Publicités

Une réponse à “Les Archives de la ville du Mans évacuées à St-Yrieix en juin 40. Qui peut nous en dire plus ?

  1. Il y aura un recueil à écrire sur les petites histoires vécu par le Limousin lors du traumatisme de la 2nde guerre mondiale, celle-ci, Limoges capitale de la Belgique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s