Cultivez-vous la pomate en Limousin/Périgord ?

Dans le Bas-Léon, des amateurs s’y sont mis. Apprenez à greffer ensemble tomate et pomme de terre, deux solanacées. Cet article vous dit tout :

http://hortimail.over-blog.com/article-pomate-pommes-de-terre-et-tomates-sur-une-meme-plante-106015480.html

Mais ne dites pas « pomate », il faut parler ingliche de nos jours, sinon t’es un nullard, un inculte, un plouc, un rien du tout. L’ingliche est le sel de la terre. Dites  » Tom Tato  » !

http://hortimail.over-blog.com/notre-pomate-fait-du-reuz-chez-les-anglais

« Mais du côté anglais, c’est le « buzz » ; nous, les Bretons, on dira qu’elle fait du « reuz » outre-manche. Notre pomate est devenue « Tom Tato » – tomato et potato. Il fallait bien qu’ils trouvent un nom aussi original que la plante. Ah ! ces anglais.

 

 » La « pomate » est un hybride somatique végétal obtenu par fusion de protoplastes entre la tomate et la pomme de terre, deux espèces du genre Solanum (famille des Solanaceae) dont les génomes incompatibles interdisent une hybridation sexuelle. Cet hybride a été créé pour la première fois en 1978 par le biologiste allemand Georg Melchers à l’institut Max Planck de biologie de Tübingen « 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pomate

Est-ce bon ? Nous ne pratiquons pas le « no kill » en matière de jardinage ! Je suis sûr que sous peu, la mode sera à ne pas manger des légumes, fruits naturels (enfin, faut pas exagérer, tous sont le produit des travaux de sélection faits par l’homme depuis des siècles !).

Tomate fait est un mot international. Il est compris partout. Voici en allemand (la tomate est une invention allemande). Die Kartoffeltomate !

La pomate est la plante de l’avenir ! Tout le monde ou presque vivra dans des villes. On vous l’a dit. On aura enfin LA solution écolo. 80% du pays sera « nature ».

En ville, notre maire de Nantes nous le répète, il faut den si fier. Mais elle nous fait aussi du discours écolo. Or avec la pomate on économise de la surface. On a mis des ruches sur mon soupermarket urbain, demain des pomates.

Si Hulot avait connu la pomate, je suis sûr que l’Emmanuel lui aurait donné le feu vert (normal ! ) pour lancer la culture de la pomate. Tous les Français se seraient mis à la greffe. Le ministre de l’Educ Nat aurait fait un discours pour lancer des « ateliers » dans les écoles de la République. Hulot ne devrait pas fréquenter les plages sélects à côté de St Malo. Ce n’est pas à St Lunaire qu’on greffe la pomate, mais dans le Bas-Léon. A quoi tient l’avenir du pays !

Mais si on a Dany comme ministre, lui, peut-être qu’il connait die Kartoffeltomate !

L’avenir sera hybride !

Une réponse à “Cultivez-vous la pomate en Limousin/Périgord ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s