Les toiles de paillage

Je paille avec l’herbe de tonte, surtout ne pas la brûler comme je vois et sens parfois en Dordogne. Quelle idée ! une idée d’acculturé ! j’ai connu le brûlage de « mauvaises herbes » au printemps dans le quartier des jardins à St-Yrieix. J’aimais bien l’odeur. Et c’était pour tuer les graines. Je n’ai à cette époque pas connu les produits chimiques au jardin. Tiens, amusant, les villes brûlent du gaz (bio ?) pour tuer les herbes ! pas du gaz de pets de limousines !

En Bretagne je récupère du BRF à la déchetterie. Et une fois par an, du compost. C’est gratuit. Excellent !

J’ai aussi utilisé les cartons. Au lieu d’encombrer les sacs jaunes… qui souvent sont ensuite mélangés aux autres !

https://www.rustica.fr/articles-jardin/7-astuces-naturelles-contre-adventices,2236.html

L’autre jour j’ai acheté une toile de paillage…je me fais prendre par les pub et « promos ». Jamais utilisée. Et je lis sur la Toile.

http://www.conseils-coaching-jardinage.fr/2013/01/les-toiles-de-paillage-tue-le-sol/

Et voici du pour :

 » Je vais aller dans le sens inverse. J’utilise ce genre de toile au potager et les résultats sont magnifiques :
– Le sol se réchauffe beaucoup plus vite
– pas de mauvaises herbes
– l’humidité est conservée et il y a beaucoup moins d’usage d’eau
– Pour les plantations de courges par exemple les fruits sont protégés du sol (même effet que de positionner une brique)
– Pour les tomates, il n’y a pas de projection de terre, et beaucoup moins de mildiou
– le sol est bien souple et rempli de vie.
– pour les fraisiers, le nettoyage est beaucoup plus simple.
– Contrairement à la paille par exemple, il n’y a pas de développement de liserons en particulier.
La seule différence c’est qu’au potager je retire la toile après la récolte pour semer des engrais verts durant l’hiver. Seule la toile des fraisiers reste en place durant la vie du parc.
Ce genre de toile dure également très longtemps. »

et la réponse de l’auteur de l’article :

« Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que ces toiles peuvent rendre de bons services quand elles sont d’usage temporaire, mais dans mon article je parle de toiles posées ad vitam aeternam sous les haies et massifs d’arbustes. Dans ton cas, le sol a un apport d’humus entre chaque pose de toile pour un temps donné, donc ce n’est pas du tout la même chose. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s