Je me souviens quand mon père me disait  » tu ne serais pas foutu de tailler une cheville pour te boucher le trou du cul si tu avais la chiasse ! « 

De nos jours, mon père serait condamné par tous les pédagogues 3.0.

Imaginez un prof disant cela à un élève ! ça ferait un scandale, ça twitterait dans le monde entier. C’est que dans les classes maintenant c’est la bienveillance, pas de vague, pas d’écume, c’est coul, c’est zen. Le prof ronronne, l’élève s’éveille.

Merci à mon père qui m’a appris à ne pas baisser les bras devant une difficulté de bricolage. Ça m’a été bien utile.

Merci aussi aux enseignants qui m’ont faire redoubler la Troisième. Merci aussi à l’instit qui dans sa classe CM1/CM2 (ben oui, ça existait aux casernes – un scandale, une école primaire dans des casernes. Ça a du faire des militaristes !) m’a fait « sauter une classe »).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s