A France-Inter, radio de « service public », on ignore la diversité des accents en France ! Non aux discriminations d’accents !

On nous parle sans arrêt de discriminations. Mais ceux qui nous parlent ont tous le même accent !

Mais ils ont un langage fleuri : ils mettent de l’ingliche dans toutes leurs phrases, alors qu’ils ignorent les limousinismes ! Quant à leur demander de faire des citations en occitan ! C’est que l’ingliche c’est coule, c’est in, c’est top, c’est pop !

Et Mélanchon qui n’en parle pas !

En français, 30 000 mots ! en occitan 120 000 mots ! (1)

Avez-vous entendu ne serait-ce qu’une fois Nadau sur France-Inter ? Nadau dans la pleilleliste ?

C’est que nos radios de « service public » sont écolos. Elle évitent de polluer les ondes !

Un seul accent et quant au français, il faut en supprimer prépositions et conjonctions  (1)

« Et quand, en Amérique, vous lisez en grosses lettres sur une station-service :

HERE EAT CAR WASH

(« ici-mange-auto-lave »)

est-ce encore du langage articulé ?

L’Américain moyen limite son vocabulaire à trois ou quatre cents mots : il vaut donc dix corbeaux ou six orangs-outangs ?  »

Vercors (Zoo ou l’assassin philanthrope)

(1) je n’ai pas vérifié mais comme j’ai entendu ça un jour sur une télé de « service public », ce doit être forcément exact.

(2) Un correspondant bibliothécaire m’écrit :

 » je suis retombé dans la litanie administrative avec le tableau que voici. Son rédacteur à dû jongler entre la modernité triomphante où domine la parataxe (« Compte lecteur », «Accès recherche », « Remboursement badge ») et l’intérêt d’être compris. Pour cela, il arrive plus rarement qu’on utilise des mots de liaison (« Remboursement d’ouvrage »). Bien de l’hésitation pour faire ces choix, sans doute.

Ce qui me rappelle une anecdote dans ce même bureau, où je voisinais au début avec un collègue chargé des périodiques. Les périodiques, c’est ce type de documents que les gens qui n’ont pas la chance de faire partie de l’élite qui exerce en bibliothèques nomment avec leur pauvre langage: « journaux » ou « revues ». Et mon collègue barbu et à la voix sonore s’était écrié en faisant trembler les vitres : « Qui m’a pris mon tampon périodiques ? »

Ah ah ! en France il faut en plus des taxes à gogo, des taxes para (fiscales), des parataxes !

Une réponse à “A France-Inter, radio de « service public », on ignore la diversité des accents en France ! Non aux discriminations d’accents !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s