« un exemple de la transition énergétique dans les territoires » à la Ségolène Royal

« Mais quel joli gadget! En décembre 2016, Ségolène Royal, alors ministre de l’écologie, inaugure un tronçon d’un kilomètre de route solaire, dans un village de l’Orne. Le dispositif, qui consiste à déployer des panneaux solaires sur la chaussée afin de produire de l’électricité destinée au circuit de distribution local, constitue, comme il se doit, « un exemple de la transition énergétique dans les territoires ».

Mais la route ne tient pas ses promesses. Un an et demi plus tard, il apparaît que le soleil ne brille pas assez sur les capteurs pour produire l’énergie escomptée. Ceci s’explique par un détail auquel Ségolène Royal n’avait pas pensé : les voitures qui circulent font de l’ombre. Par ailleurs, en dépit des promesses des industriels, la route se dégrade rapidement, sous l’effet de l’usure prématurée des joints.

L’affaire a coûté 5 millions d’euros au contribuable.

A Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), une autre portion de route solaire avait été installée début 2017. Le constat, dressé un an et demi plus tard, est identique : les voitures et les passants, par leur simple présence, limitent les rayons de lumière projetés sur les panneaux. Lunaire. »

http://transports.blog.lemonde.fr/2018/12/26/voyage-au-cimetiere-des-innovations-ratees/#xtor=RSS-32280322

 

5 millions, une broutille j’en conviens. Voyez la note des Gilets Jaunes par exemple. Mais la démocratie a son coût n’est-ce pas puisque c’est pour le bien de tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s