Qualité de l’eau de l’Isle

Qualité de l’eau de l’Isle – traitemen
La qualité de l’eau de l’Isle est caractéristique d’une eau superficielle s’écoulant sur
des formations cristallines :
Conductivité faible de 120 μS/cm en moyenne. La limite de qualité étant comprise entre 180 et 1000 μS/cm, une reminéralisation de l’eau est nécessaire ;
Eau très douce avec une dureté très faible, valeur moyenne de 3,8 F.
Comme toutes les eaux superficielles, elle présente une turbidité significative
comprise entre 3 et150 NTU. C’est lors des crues de la rivière que les valeurs de la
turbidité associée à la teneur en Matières En Suspension (MES) atteint les plus
hautes valeurs. Les concentrations en fer, manganèse et aluminium pouvant être
parfois élevées et supérieures à la limite de qualité pourraient être attribuées aux
argiles des matières en suspension. Le traitement par coagulation, floculation et
flotation devraient permettre d’abaisser les teneurs en MES et les teneurs en métaux.
La qualité de l’eau peut également être dégradée par les activités se développant sur
le bassin versant en amont de la prise d’eau. Les paramètres suivants montrent une
dégradation de la qualité de l’eau :
Présence de nitrates (entre 11 et 9,5 mg/l) en faibles quantités ;
Traces de pesticides, à des teneurs inférieures aux limites de qualité des eaux brutes destinées à la consommation humaine mais supérieure aux limites d’eau distribuée
. Le filtre CAG (Charbon Actif Granulaire) permettra un abattement significatif des pesticides ;
Pollution bactérienne, elle est normale pour une eau superficielle,d’autant plus que l’on se situe dans une région d’élevage. On note également la présence de cyano bactéries à des concentrationsinférieures à la limite de qualité « eau brute ». Un traitement est
cependant nécessaire. La stérilisation de l’eau par injection de chlore en aval de la filière de traitement permettra d’éliminer la charge bactérienne.
Les concentrations en arsenic sont le plus souvent supérieures à la limite de qualité
des eaux distribuées (10 μg/l) mais inférieure à la valeur guide des eaux brutes.
L’origine de l’arsenic serait d’une part d’origine naturelle mais aussi d’origine industrielle (lessivage des stériles des extractions minières aurifères).
La nouvelle filière de traitement devrait permettre de produire une eau de qualité
conforme à l’usage AEP.
La valeur du rayonnement alpha globale de l’eau n’a pas été mesuré
L’Isle prend sa source dans le département de la Haute-Vienne à une trentaine de
kilomètres au nord-est de la prise d’eau. Le relief du bassin versant est vallonné. Son
point culminant est à l’altitude de 557 m NGF. La cote de la prise d’eau est proche de
160 m NGF.
Le réseau hydrographique drainant le bassin versant de l’Isle en amont de la prise
d’eau est dense avec un maillage de ruisseaux secondaires important. De nombreux
plans d’eau au fil de l’eau et de retenues collinaires sont recensés.
Les affluents de l’Isle en amont de la prise d’eau sont d’amont vers l’aval :
En rive droite : Les Planches (3,9 km) ; Le Crassat (3,4 km), Le ruisseau Noir
(13,6 km), le Périgord (11,1 km), Le Ruchalait (4,9 km), Le Galet (3,6 km,), La
Valouse (24 km) et son affluent (10 km)
En rive gauche : La grangère (4,4 km), Les Claujoux (7,8 km), Le Rieux (3,4
km), Le Chéni (3,3 km), La Fouillarge (3,6 km).
Les berges des cours d’eau sont occupées par une ripisylve bien développée, des
prairies et des bois. Au droit de la prise d’eau la vallée est très encaissée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s