Sel de cuisine, glyphosate et fleur de sel

J’ai très peu utilisé de glyphosate. C’est que je suis impatient. Alors je désherbe à mains nues. Effet immédiat. Je secoue l’herbe pour ne rien perdre de ma terre. J’en entends qui vont dire que je fais dans la « bio-dynamie », ou même l’homéopathie (on sait que l’essentiel est la dilution et les secousses) la corne et la bouse de vache ! et même la philosophie de Rudolf Steiner.  Non, non, je suis pastafarien, ce qui n’est pas rien ! Certes je n’ai jamais été ministre de la culture comme Françoise Nyssen

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pastafarisme

Et je mets au compost comme mon père le faisait. C’était bien avant que Hulot ne se pende sous un hélico pour notre plaisir à tous.

Je fais cela assis. Je sais j’ai l’air ridicule !

Je n’ai jamais vu mon père acheter des boites de produits pour le jardin. Il achetait seulement des scorie des dé-phosphorisation. On n’en trouve plus sur le marché. Et des graines aux jardins ouvriers créés par un curé du nord. Et puis je me dis (mais personne n’a jamais étudié scientifiquement ça) que peut-être les traitements multiples des pommiers ont peut-être concouru à ce qu’il n’y ait plus de poissons dans nos rivières du Pays Arédien. Mais la multiplication des étangs dans les années 60 me semble être un facteur beaucoup plus important. Étangs où plus personne ou presque ne pêche, étangs où on n’ose plus se baigner. Ce qui est sûr c’est que quand je vais de St-Yrieix à Excideuil par temps chaud, je dois fermer toutes les ouvertures de la voiture si je ne veux pas respirer les pesticides répandus sur les pommiers (faut ce qu’il faut pour avoir des pommes vendables. Le client est roi. Et bien sûr écolo. Mais pas de cussous !)

On m’a dit que le glypho c’est Monsato et maintenant que c’est teuton. Que ça donne le cancer. Bien plus que le tabac, l’alcool, des produits qu’on ne va pas interdire à la vente. Car on sait bien que c’est bon pour le moral.

Comme je suis écolo même si je vis l’enfer,

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2018/12/04/la-vraie-ecologie-cest-lenfer/

j’ai mis une tête de mort sur le flacon de glypho (je n’ai jamais acheté de Roundup, même si ce produit m’a été conseillé par un écolo. Oui oui ! je n’en avais jamais entendu parler avant. Il m’avait expliqué que ça ne laissait pas de résidu, et qu’on pouvait semer peu de temps après). D’après ce que j’ai compris, le Roundup c’est du glypho mais avec un adjuvant permettant que ça colle aux feuilles.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Roundup

Comme je n’arrivais pas à faire disparaître une vilaine plante (les plantes sont comme nous, il y a des méchantes, des vilaines, des gentilles et même des mortelles) qui avait introduit ses racines dans mon mur fait en ce que les Limousins appellent « tuf » (de la pierre décomposée qu’on va chercher dans les bois) avec très peu de chaux (on n’était pas riche dans le coin), j’ai fait écolo. J’ai mis du sel.  Le sel c’est naturel. Et pas cher. Et j’ai fini par faire disparaître cette plante. Certes j’avais sué pas mal pour tenter d’en arracher le maximum de racines. Mais je n’allais pas détruire mon mur, un mur patrimonial comme on dit. Comme quoi on a des solutions naturelles, pas chimiques. NaCl ce n’est pas de la chimie bien sûr. D’ailleurs si je suce ma sueur, ça a goût de sel. CQFD. QED ( » quod erat demonstrandum  » , on sait aussi parler ingliche !)

Depuis rien ne pousse à cet endroit. Ça marche ! Je ne risque donc pas d’attraper le cancer en mangeant des tomates dont les pieds poussent dans la terre bien salée. Peut-être vais-je tenter les salicornes.

Les Limousins ne savent pas ce que c’est ? j’en ramasse sur les paluds en bord de Vilaine dans l’estuaire. On peut manger frais en omelette. Ou les préparer comme des cornichons. Mais n’attendez pas trop avant de les manger, sinon c’est trop imbibé de vinaigre. Ah mais le vinaigre c’est aussi bio pour le ménage. Ben c’est plus dangereux que le glypho ! lisez :

« Le 31 mai, l’Organisation mondiale de la santé a intégré les téléphones portables à sa liste de produits «potentiellement cancérogènes». Ils figurent désormais dans la même catégorie que le très controversé DDT, les gaz d’échappement et les pickles, ces petits légumes macérés dans du vinaigre (cornichons, carottes, chou-fleur, etc.). »

Si j’avais mis de la fleur de sel de Guérande, j’aurais de la fleur ! c’est ballot. Mais c’est plus cher.

Je suis curieux de nature ce qui prouve encore mon écologisme. Je vous ai dit que j’étais un vrai écolo, mais non encarté, qui roule à vélo, sans batterie, composte, ne gaspille pas – on n’a pas été habitué dans notre jeunesse arédienne ! – , roule le moins possible en voiture,  cultive son jardin en arrosant avec l’eau « des légumes », en faisant de la permaculture (je l’ignorais, maintenant je sais) car je me casse le dos suffisamment en désherbant, chauffant le moins possible, mangeant local,et de saison, un seul téléphone pour le foyer (je n’ai pas de lithium sur mes terres limousines), etc etc En Limousin, je me chauffe local. Avec du bois que j’ai scié à la main, fendu à la hache, qui poussait à moins de 200 m du poêle. Mais je confesse. Je pollue, même si je n’utilise que du bois bien sec. Et faisons notre coming-out, j’utilise aussi une tondeuse-débroussailleuse. Et le pétrole ne vient pas d’Aquitaine. Lacq est fermé ! Cependant pour me faire pardonner (deux paters en moins) j’utilise aussi la faux.

Curieux … et je suis allé lire sur la Toile. J’ai discuté avec des cancérologues. Ils m’ont dit être affligés par ce qu’ils entendaient. Mais je n’ai pas regardé la télé. Je ne la regarde plus depuis plus d’un an. Oui, plus d’un an. C’était en décembre, pas 2018 mais 2017 ! on vieillit. On me dit que Michel Drucker est toujours fidèle au poste. Du coup je n’ai pas regardé Elise Lucet. Mais j’ai écouté la radio de « service public » (ben je paye des impôts, je veux comme Margaret « my money back »)

ttps://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/le-glyphosate-est-il-dangereux-pour-la-sante_2821543.html

Sur wikipedia, on me dit :

 » Une vaste étude prospective au financement public publiée en 2017 ne révèle aucune association entre le glyphosate et les cancers6.

Son usage massif par les agriculteurs depuis la fin des années 1990 (c’était alors l’herbicide le plus vendu au monde) a conduit à l’apparition de mauvaises herbes résistantes au glyphosate  »

J’ai des mauvaises herbes. Et pourtant pas de glypho dans mon jardin. Et des très mauvaises. La datura je ne suis pas sûr de m’en être débarrassé. Mais il est vrai que dans le drainage autour de la maison, il m’est arrivé de passer du glypho (je n’arrivait pas à sortir des herbes fortement enracinées) et maintenant il en pousse plus que jamais. Pas facile de sarcler dans des caillasses ! Mais ce n’est pas très scientifique mon observation !

Je lis encore :

 » Absorbé isolément, le Glyphosate est considéré comme très peu toxique pour les mammifères (DL 50> 5 000 mg/kg chez les rongeurs, soit légèrement plus que le sel)2. Le glyphosate a même été testé (administré par voie intraveineuse) chez l’Homme comme un agent anti-fongique, sans toxicité apparente2. Ces affirmations sont contestées dans les données toxicologiques listées plus bas. »

Tiens… le sel !

Je ne vais pas voir lire toute la notice. Allez la lire.

Sur le glyphosate

https://fr.wikipedia.org/wiki/Glyphosate

 » Le glyphosate est classé depuis le comme « probablement cancérogène » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Cette agence de l’OMS précise que ce classement est uniquement une estimation du danger, et que l’estimation du risque pour la population générale est du ressort des agences de sécurité sanitaire. Depuis lors, un panel d’experts de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Organisation mondiale de la santé estime en mai 2016 qu’il est improbable que le glyphosate soit cancérigène par voie alimentaire. Des appréciations similaires ont été rendues par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) ainsi que par les différentes agences nationales ayant été chargées récemment d’évaluer le risque sanitaire du glyphosate par voie alimentaire.

Les opposants au glyphosate lui prêtent par ailleurs des effets néfastes sur l’environnement, notamment certains insectes et de façon indirecte les oiseaux qui s’en nourrissent, ainsi que sur la santé des personnes exposées aux pulvérisations (agriculteurs et populations rurales).  »

Et la bouillie bordelaise ?

celle qui a coloré les façades des vieilles granges où grimpait la vigne dans nos campagne.

J’en ai acheté car j’ai lu que c’était admis en « agriculture biologique ». Et puis je n’ai presque pas utilisé car ça bouchait mon pulvérisateur. Et comme les pieds de tomate sont au pied du mur dont j’ai refait les joints de mes petites mains de maçon, avec du Colorchaux du Périgord

http://www.c-e-s-a.fr/

Je ne voulais pas colorer mon mur en vert de gris. Depuis je constate que mes tomates sont moins attaquées par le mildiou que celle « sulfatées » par mon voisin. En Limousin et Périgord, on sulfate beaucoup.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouillie_bordelaise

« La bouillie bordelaise est un fongicide fabriqué à base de cuivre et de chaux. En fonction de la dose, elle affecte négativement le métabolisme de la plupart des organismes vivants (animaux, micro-organismes et plantes, terrestres et aquatiques).  »

On n’en dira pas plus… lisez.

Et la bouillie nantaise ?

http://www.berthomeau.com/article-nantes-bordeaux-rien-qu-une-question-de-bouillie-entre-le-cu-et-les-histoires-sulfureuses-mon-coeur-balance-70215274.html

http://www.berthomeau.com/-20

 

https://www.agriculture-environnement.fr/2018/03/07/pesticides-cuivre-sur-la-sellette

Allez ! marchez pour la planète, elle le vaut bien. Et ça vous fera du bien. Le pape François vous accordera des indulgences. Lui il ne boit que du vin de messe bio. Du meilleur. Du tout frais, donc qui n’a pas eu besoin de sulfites. Il a donc les idées claires. Jésus est un hippie !

 

P.S. avez vous renouvellé les coquilles d’oeuf dans un bas de femme dans vos pêchers ? Garantie absolue contre la cloque du pêcher. Et si vous les mouiller chaque soir de pleine lune, c’est une récolte miraculeuse que vous aurez.

Certains préfèrent le petit nid douillet au bas de femme. A chacun sa science. C’est l’élève qu’il faut écouter.

IMG_20190224_115341

IMG_20190224_115324

Vous n’aurez pas perdu votre temps en lisant jusqu’au bout.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s