Je me souviens du Ciel Le Soleil Et la Mer avec François Deguelt

Allongés sur la plage Les cheveux dans les yeux Et le nez dans le sable On est bien tous les deux C’est l’été, les vacances Oh, Mon Dieu, quelle chance! Il y a le ciel , le soleil et la mer Il y a le ciel, le soleil et la mer Ma cabane est en planches Et le lit n’est pas grand Tous les jours c’est dimanche Et nous dormons longtemps A midi sur la plage Les amis de notre âge Chantent tous: le ciel, le soleil et la mer Chantent tous: le ciel, le soleil et la mer. Et le soir, tous ensemble Quand nous allons danser Un air qui te ressemble Viens toujours te chercher Il parle de vacances Et d’amour et de chance En chantant: le ciel, le soleil et la mer En chantant: le ciel, le soleil et la mer. Quelque part en septembre Nous nous retrouverons Et le soir dans ta chambre Nous le rechanterons Malgré le vent d’automne Et les pluies monotones Nous aurons: le ciel, le soleil et la mer Nous aurons: le ciel, le soleil et la mer.

C’était en 1965, le tube de l’été

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Deguelt

Et une autre…

Je me souviens très bien Du petit bal de la Marine, Près du pont de Grenelle, Où j´ai connu mes p´tites cousines, On avait 17 ans, Et pas beaucoup d´argent, Chacun payait sa part Et quand on rentrait tard, On s´en allait à pied, A l´aube. A la fin de la s´maine On s´retrouvait à la Marine, Puis au bord de la Seine, On emmenait nos p´tites cousines, C´était notre week-end, En plein cœur de Paris, On se disait je t´aime Et c´était pour la vie, Mais c´était pour l´amour Quand même Puis le temps a passé Sur nos jeunes années, Et tout a bien changé. Les petits bals perdus, Les petits bals perdus, Ne se fréqentent plus. La guitare électrique A fait pleurer Margot, C´est une autre musique Sur un autre tempo. Mais sur qu´il n´est pas mort Le petit bal de la Marine, Et qu´il existe encore Une jolie petite rouquine, Bien sur c´est plus la même Mais comme tout recommence J´vais la r´lancer quand même A la fin de la danse Elle me dira merci, Monsieur. Mais elle sont toutes comme ça Au petit bal de la Marine, Elle préfèrent leurs petits gars Elle marchent pas dans nos combines, Elle n´ont que 17 ans Et pas beaucoup d´argent, Elle ont le coeur tout neuf Et tu rentreras veuf, Et c´est toujours comme ça A la Marine. Mais tant qu´il y aura Des petits bals de la Marine, Avec des petits gars Pour les jolies petites rouquines, Je garderais toujours, Comme une fleur d´amour, Comme une fleur perdue Qui traîne dans les rues, Mais qui revient toujours, A la Marine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s