L’usine électrique de Jumilhac, ouverte en 1905

Jusque vers 1900 le nom de ce moulin était le « moulin de Salle », ce qui renvoie peut être à l’époque féodale. Ce moulin était-il une possession du château? Cette hypothèse apparaît parfois dans les textes mais vu le nombre important de moulins, aucun ne pouvait réellement prétendre à être le moulin « banal » (celui pour lequel on payait des droits au Seigneur). La maison du meunier à coté du moulin est bâtie sans fondation comme beaucoup de maisons ici. Jusqu’en 1905 où des turbines hydroélectriques ont été mises en place pour répondre à la demande des premiers abonnés à l’électricité, le moulin traitait les noix et le blé, productions traditionnelles. (Pierre Ortéga)

 » Le panoramearth est pris au niveau d’une usine hydroélectrique sur la rivière l’Isle. Au début de la vidéo, on voit le chemin de randonnée qui arrive, cimenté à cet endroit. Sur la droite, une maison fermée, qui a (ou a eu) peut-être un lien avec les servitudes du barrage. Sur la bande son de la vidéo on entend l’écoulement de l’eau du trop plein du barrage qui sert aussi d’ascenseur pour les poissons. A la seconde 39 de la vidéo, le chemin de randonnée qui se poursuit vers l’aval et une passerelle de franchissement. A partir de la seconde 50, on voit l’aval du barrage, puis le barrage lui-même. A 1 minute 16 secondes, les panneaux indiquent de haut en bas : « Microcentrale hydroélectrique – Passage interdit – Danger » et « Propriété privée – Défense d’entrer ». A 1 minute 32, on voit l’ascenseur à poissons suivi d’une trop brève fioriture (un système de petits déversoirs en série qui permet aux poissons de remonter la rivière en franchissant le barrage). Le nom de Jumilhac-le-Grand vient du nom des propriétaires du magnifique château des 13-17e siècles. En effet, la famille des Jumilhac était très implantée dans la région suite aux pouvoirs accordés par Henri IV, Roi de France. Le terme « le Grand » vient de la taille du château, très importante (le château peut être visité). Jumilhac est connu pour l’activité d’exploitation de l’or. Des mines antiques à celle récemment fermée du Bourneix, l’or a marqué le patrimoine comme les paysages. »

http://www.france-hydro-electricite.fr/lenergie-hydraulique/principes

Combien produit cette centrale ?

Puissance électrique 150 kW
Turbine FRANCIS

La turbine Francis

https://fr.wikipedia.org/wiki/Turbine_Francis

Qui en est propriétaire ?

Qui sait ?

Je pense que l’électricité est vendue à l’EDF. Pour les tarifs d’achat voir

https://www.connaissancedesenergies.org/electricite-d-origine-renouvelable-comment-fonctionnent-les-tarifs-d-achat-140407

« Concrètement, un producteur d’électricité renouvelable peut, s’il le souhaite, conclure un contrat dit « d’obligation d’achat » avec EDF ou une ELD afin de se voir racheter sa production en partie ou en en intégralité au tarif fixé par l’État durant une durée allant de 12 à 20 ans. Celui-ci est supérieur au prix de marché de l’électricité(2). Le coût supporté par EDF et les ELD doit en théorie être intégralement répercuté sur la facture des consommateurs sous la forme de la CSPE (ce qui suscite des rappels à l’ordre de la CRE). »

http://www.france-hydro-electricite.fr/lenergie-hydraulique/chiffres-cles

La petite hydroélectricité en France
Environ 2 500 petites centrales sur 250 000 km de rivières
Production annuelle de 7 TWh, soit l’équivalent d’un réacteur nucléaire
Environ 10 % de la production hydraulique en France
Environ 1,5 % du total de l’énergie électrique nationale
2 000 MW de puissance installée
4 000 heures de fonctionnement annuel en moyenne à pleine puissance

Vous voulez construire une centrale hydraulique ?

« Sachez qu’à l’heure actuelle, de moins en moins d’autorisations sont délivrées. Les autorités considèrent que le caractère renouvelable de l’hydroélectricité ne suffit pas à compenser les conséquences que les installations peuvent avoir sur la « continuité écologique » des cours d’eau, c’est-à-dire la libre circulation des poissons et des sédiments. »

Pourtant, le barrage va fabriquer une belle plaine alluviale ! ceux qui ont connu l’Isle il y a plus de 50 ans en amont de la centrale comprendront.

Durable vous dit-on !

L’écologie ce n’est pas facile. S’il suffisait de sécher les cours du vendredi… pas les cours d’eau !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s