La liberté des femmes par Jules Renard

 » Ils laissent leurs femmes aller à la messe, comptant sur elles pour s’excuser quand le prêtre viendra à leur lit de mort.

Ils leur laissent la liberté de croire, d’être bigotes et d’abrutir les enfants, mais ils ne leur laissent pas la clef de la caisse.  »

Jules Renard, Journal 1901

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s