Je me souviens du Bartissol

Dans ma jeunesse arédienne, on n’avait pas une collection de bouteilles d’apéritifs à la maison. On buvait du vin à table tous les jours, mais dans de l’eau. C’était hygiénique. C’était pareil au lycée et à la colo de l’Ile d’Aix (du cru Vareille, du nom du gardien qui était aussi gardien de la cave et goûteur (?!).)

Ma mère sage-femme, qui avait été aussi assistante-sociale, et connaissait les méfaits de l’alcool nous répétait les risques de ce dernier.

Bartissol

Aussi je me souviens de la bouteille qui était à la cave et qu’on sortait parfois : celle de Bartissol. Et des signature sur le papier entourant le goulot.

Je me souviens aussi de l’Homme des vœux Bartissol.

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Homme_des_v%C5%93ux

 » L’Homme des vœux était une émission radiophonique diffusée pendant les années 1950-1960 sur Radio Luxembourg, Radio Andorre et Radio Monte-Carlo, et sponsorisée par la marque d’apéritif Bartissol (un vin doux naturel d’appellation Rivesaltes).

Le principe était le suivant : un comédien (Jacques Legras)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Legras

incarnant le personnage de l’Homme des vœux et muni d’un micro caché, parcourait les villes et villages de France, accostant les passants pour leur demander des renseignements en leur racontant une histoire loufoque ; lors de l’émission, il était indiqué dans quelle ville se trouvait l’Homme des vœux.

Pour gagner, la personne accostée devait reconnaître la supercherie en disant « Vous êtes l’Homme des vœux ! » et lui présenter des capsules de Bartissol : elle recevait alors autant de fois 10.000 anciens francs (ou 100 nouveaux francs) qu’elle pouvait présenter de capsules de Bartissol.

La déception était grande quand, ayant reconnu l’Homme des vœux, on n’avait pas dans sa poche les précieuses capsules que beaucoup de gens collectionnaient et s’efforçaient d’avoir toujours avec soi, ou quand, ayant sur soi les capsules, on ne détectait pas le canular, et que l’Homme dés vœux finissait par se présenter lui-même.

Et le présentateur de terminer par ces mots : « Cette personne a eu le plaisir de déguster son Bartissol et elle a gagné grâce aux capsules qu’elle avait sur elle. Alors chers amis, ayez toujours sur vous un maximum de capsules car autant de capsules, autant de fois 100 nouveaux francs ! »

Le Bartissol créé par Edmond Bartissol

https://fr.wikipedia.org/wiki/Edmond_Bartissol

 » Titrant 16 % d’alcool, il se présente en trois variantes: tuilé, ambré et ambré hors d’âge1.

Le Bartissol a été élaboré par le député Edmond Bartissol en 1904. Il a reçu l’appellation Rivesaltes contrôlée après la Seconde Guerre mondiale. Il appartient aujourd’hui à la société Pernod1. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s