Les  » crottes  » des abeilles dérangent !

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/puy-de-dome-des-habitants-se-plaignent-des-dejections-d-abeilles-le-maire-s-agace-20190724

 » Le maire de la commune de Pignols, dans le Puy-de-Dôme, s’est dit «stupéfait» et «fatigué» de recevoir des plaintes d’habitants mécontents des déjections d’abeilles.

La nature semble être une source inépuisable de complaintes dans les campagnes. Dans le Puy-de-Dôme, cette fois-ci ce ne sont pas les chants de coqs ou les bruits des cigales qui dérangent, mais les déjections d’abeilles. Sur Facebook, Christophe Georges, le maire de la commune de Pignols où résident 330 personnes, s’est agacé de recevoir des plaintes des habitants concernant l’activité des abeilles. «Impressionnant, stupéfait!!! (…) Des habitants de notre commune (…) se sont plaints des déjections d’abeilles!!!!!», a-t-il écrit le 21 juillet dernier.  »

 » Christophe Georges a tenu à rappeler à ses concitoyens que les excréments d’abeilles n’étaient autre que du propolis, ou plus communément appelé du pollen.

Christophe doit faire une confusion !
« Certains apiculteurs le récoltent même pour en faire des bonbons contre les maux de gorge », atteste le maire, excédé. Certains autres habitants auraient même ajouté que les abeilles, élevées près de chez eux, mangeraient les fruits des arbres.

Des plaintes qui passent mal

Si la Miellerie Comté et ses propriétaires n’ont pas souhaité communiquer, ils se sont, à leur tour, adressé à leur communauté sur Facebook. Les apiculteurs ont présenté leurs excuses aux voisins malheureux et ont rappelé qu’ils ne souhaitaient pas être une source de conflit dans le village. »

https://www.lamontagne.fr/pignols-63270/actualites/ils-se-plaignent-des-dejections-d-abeilles-le-maire-de-pignols-puy-de-dome-excede_13611648/

« La propolis désigne à la fois une matière résineuse produite par certains végétaux et un matériau complexe fabriqué par les abeilles à partir de cette résine végétale et de cire. Les abeilles utilisent leur production comme mortier et anti-infectieux pour assainir la ruche.

Le mot propolis vient du grec ancien πρόπολις, entrée d’une ville, par allusion à la réduction de l’entrée de la ruche avec de la propolis pour défendre la colonie.

Anciennement, les apiculteurs et apicultrices pensaient que l’abeille utilisait la résine récoltée sans la transformer2. A leur suite, la plupart des dictionnaires décrivent la propolis seulement comme une substance végétale récoltée par les abeilles, et non comme une substance transformée  »

« La propolis des abeilles est un complexe fabriqué par l’abeille à partir de ses sécrétions et de la propolis végétale qu’elle a récoltée. L’ouvrière transporte la résine translucide et visqueuse dans les corbeilles de ses pattes arrière (de la même façon que le pollen). Ces pelotes sont d’une couleur allant du jaune-clair au vert-brun. Celles-ci ne sont pas stockées dans les alvéoles mais utilisées aussitôt par les maçonnes. Ces dernières les modifient par l’apport de leurs propres sécrétions (cire et sécrétions salivaires principalement), et l’appliquent au besoin. Plus l’endroit est chaud, plus le pourcentage de cire est important, la propolis étant visqueuse et collante aux alentours de 20 °C et devenant dure et cassante avec le froid ou le vieillissement. Il est donc logique de retrouver une propolis plus concentrée au niveau du trou d’envol et sur la tête des cadres. »

La propolis servait comme produit d’embaumement dans l’Égypte antique. Elle faisait aussi partie de la pharmacie ambulante des soldats romains lorsque ceux-ci partaient au combat8. Au XIe siècle, la propolis était utilisée pour cicatriser les blessures de flèches

Le propilis … pas du pollen. Mais il se peut que les abeilles perdent le pollen récolté. J’ai vu ça chez des bourdons.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Propolis

Des pignoufs !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pignols

Je connais bien les crottes de chenilles et celles de chauve-souris.

Les chenilles qui bouffent les feuilles des arbres au printemps… et aussi les fleurs ! montent le long du mur, leur forfait accompli et chient dans la dalle. Toutes petites crottes mais suffisamment pour boucher la descente !

Les chauve-souris chient aussi. Mais elles bouffent les moustiques (c’est méchant car ça bouffe sans distinction les mâles et les femelles. Et ce sont les femelles qui piquent. Elles ont besoin de sans pour faire des petits moustiques). Et puis ça anime les soirées, avec les avions tout là haut dans le ciel limousin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s