Collapsologues, venez en Limousin/Périgord… vert naturellement !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ories_sur_les_risques_d%27effondrement_de_la_civilisation_industrielle

http://www.collapsologie.fr/

 A Piegut-Pluviers, Périgord-Vert mais c’est du Limousin ! vous en trouverez d’autres.

Ils ont choisi un coin où on a un marché et beaucoup de Britanniques qui ont ouvert des commerces de fripes.

https://www.sudouest.fr/2018/01/26/le-rayonnement-de-piegut-pluviers-4145011-1980.php

Ouf, on ne sait pas ce qui va se produire avec nos Britishs qui ont retapé bien de vieilles maisons et mis des couleurs aux volets.

« Denise Weir a ouvert  il y a deux ans une petite épicerie de produits anglais, rue de la Résistance à Piégut-Pluviers : « The 1 to 4 euros store », mais elle n’est pas sûre de continuer : « En cas de Brexit, je ne pourrai plus vendre mes produits anglais, parce que le coût d’importation en Europe va augmenter, ce sera énorme. Aujourd’hui on a les accords commerciaux mais on va les perdre.«  »

https://www.francetvinfo.fr/societe/video-la-dordogne-se-cherchent-des-medecins-sur-les-marches_129787.html

« La Caisse primaire d’assurance maladie fait la tournée des marchés pour inciter des professionnels en vacances à s’installer dans la région, menacée par la désertification médicale. »

Ouf, avec les légumes du jardin, on vivra en bonne santé ! pas de ouisky, pas de vin, pas de viande mais les cussous des fruits, un chauffage léger, la vie active, le fauchage et le sciage manuels. Que du plaisir. Et puis comme le dit Yves Cochet, dans quelques années, beaucoup auront disparu du fait du grand effondrement. Plus besoin de médecins.

https://www.lasuitedumonde.com/

Tiens, d’anciens types qui faisaient dans l’informatique ! Yves Cochet était maître de conférences à l’INSA de Rennes après une thèse avec Nivat. Enfin, on ne l’y voyait pas beaucoup à l’Insa ensuite.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Cochet

Il a bien eu raison de la fermer pour avoir son poste de ministre de Jospin. Il a pu mettre ses idées en pratique comme ministre et mettre de côté pour se mettre au vert pour de vrai.

 

Un article à lire sur le site de l’institut présidé par Yves Cochet.

https://www.institutmomentum.org/discipline-historique-collapsologie/

Et une citation qui fait toujours son petit effet, prise dans l’Apocalypse.

« Et voici venu le temps de ma colère, Et voici venu le temps de détruire ceux qui détruisent la terre » Apocalypse, Chapitre XI, verset XVIII

Le premier ange sonna de la trompette
Le tiers de la Terre fut incendié
Le tiers des arbres fut incendié
Le deuxième ange sonna de la trompette
Le tiers de la mer devint du sang
Et le tiers des poissons mouru

Le troisième ange sonna de la trompette
Il tomba du ciel une grande étoile
Qui brûlait comme un flambeau
Le quatrième ange sonna de la trompette
Et furent frappés le tiers du soleil
Le tiers de la lune et le tiers des étoiles
Le cinquième ange sonna de la trompette
Et des scorpions torturèrent
Le tiers des hommes pendant cinq mois
Le sixième ange sonna de la trompette
Et le tiers des hommes mouru

Et les anges se mirent à hurler

Mais tout ira bien. On achètera un vélo à assistance électrique dont les accus seront composés de terres rares extraites du sous-sol de Bourneix, rechargés avec l’électricité de la centrale hydro-électrique sur l’Isle à Jumilhac (bé, ne le répétez pas, mes en 1035, mon Yves, on aura une plaine alluviale en amont de la centrale). Et on ne prendra plus sa voiture pour aller de la place du marché au lycée Darnet. On aidera le vélo de manière intermittente. Il ne faut pas se fatiguer pour pouvoir aller suer à Villa-Sport.

Je vais relire mon Gibbon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_d%C3%A9cadence_et_de_la_chute_de_l%27Empire_romain

en attendant de lire le livre de l’ancien prof de l’université de Limoges, Bernard Lançon

chute de l'empire romain

Ah quand on va perdre le nord ! le jour où on ne disposera plus du GPS que nous offre toujours le bon Trump, nos armées tireront n’importe où, que de dégâts collatéraux ! et on sera tous perdus. En Limousin et Périgord, les panneaux routiers sont devenus illisibles. Sera-t-on capables de trouver le super, l’hyper-marquet ? On ne saura plus faire cuire des nouilles ou un oeuf sur le plat. Et sera-t-on capables de lever la tête ? Darwin aura fait son œuvre en quelques années avec les smart-phones. Entendrons-nous le loup affamé, avec nos écouteurs aux oreilles ?

Je me souviens de ce que me disait mon père quand on parlait de fin du monde. Car on en parlait bien avant le XXIe siècle. C’est une affaire de la plus haute antiquité vous aurait dit Alexandre Vialatte. Mon père me disait que le jour où il me parlait c’était la fin du monde pour beaucoup de monde, tout ceux qui étaient mort ce jour là.

Mon père disait des certitudes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s