Ce que dit la science sur le cancer

http://sante.lefigaro.fr/article/cancer-l-environnement-joue-un-role-tres-faible-compare-au-tabac-et-a-l-alcool-/

Je me suis permis de citer presque tout cet article. Je sais bien que je ne changerai pas les discours que le peuple aime entendre. Il en a fallu des actions pour que peut-être l’homéopathie cesse d’être remboursée (et la crotte de bique pour les chauves ne l’est pas !)  et notre ministère de l’agriculture fait la pub pour la biodynamie. Affligeant.

mortalité

« En valeur absolue, il y a plus de cancers car la population augmente et qu’il y a une plus grande proportion de gens âgés. Mais si l’on compare la situation actuelle à celle d’il y a quelques années, à taille de population et répartition d’âges égales, l’incidence annuelle diminue nettement chez les hommes et est à peu près stable chez les femmes. La mortalité par cancer, elle, diminue pour les deux sexes. »

 

 

causes cancer en France

 

Ouf je ne fume pas, en donc pas dans ma cave à Jumilhac. J’en laisse la porte toujours ouverte. Le radon part. Mais le radon sans tabac c’est comme respirer le tabac des autres !

Quant au soleil, la population fait gaffe comme en Australie ! voyez les plages !

Et puis l’alcool c’est convivial. C’est la paix des familles. Et ça vous fait des bébés épanouis.

Mais on nous parle d’autre chose. L’homme a toujours su trouver de quoi regarder ailleurs. Il a inventé des dieux, les démons, les anges. Les interdits alimentaires. Plus récemment on a eu des nouvelles religions comme celle de Rudolf Steiner. Qui n’a pas entendu parler de la biodynamie. Et les préparations à la bouse de vache dynamisée.

 » Croire que l’environnement est une cause majeure de cancer est irrationnel. Il joue un rôle, c’est certain, mais très faible comparé aux trois premières causes de cancers évitables que sont le tabac (69.000 cancers chaque année), l’alcool (28.000 cancers) et l’alimentation (19.000 cancers). On estime que la pollution de l’air est impliquée dans la survenue de 1 500 cancers du poumon chaque année en France, à comparer aux 33.000 cancers du poumon imputables au tabagisme!

Y a-t-il d’autres idées reçues sur les causes de cancer?

Oui. Les médecins entendent souvent de la bouche des patients que leur cancer a été provoqué par le stress. Mais c’est faux, le stress n’est pas une cause de cancer. En revanche, le cancer est une cause de stress.

On peut également citer les aliments issus de l’agriculture biologique. Récemment, la presse française et internationale a largement relayé les résultats d’une étude française menée sur 69.000 personnes qui avait observé une réduction du risque de cancer de 25% parmi les participants consommant le plus de bio. Mais une autre étude, anglaise, sur 600.000 femmes n’a trouvé aucun effet de la consommation de bio sur ce risque de cancer. On ne peut donc pas conclure aujourd’hui que manger bio réduit le risque de cancer. La seule observation commune aux deux études est une réduction du risque de lymphome non hodgkinien chez les consommateurs de bio. »

« Les cas de cancers sont répartis de façon assez homogène sur le territoire. En revanche, la mortalité est plus importante dans les Hauts-de-France et en Bretagne. Cela vient certainement du fait que ce sont des populations plus exposées aux pires facteurs de risque que sont le tabac et l’alcool. Par ailleurs, on sait que le cancer est très lié au niveau socio-économique. Une étude a ainsi montré que les cancers des poumons, des lèvres, de la bouche et du pharynx concernent en premier lieu les populations avec un niveau socio-économique faible, qui fument et boivent davantage. Les personnes avec des revenus élevés, mieux informées sur les risques, sont davantage épargnées. »

Notez bien que le scientifique ne vous dit pas de vivre en ville, de polluer, de changer de smart-phone tous les ans, etc etc. Et on peut picoler aussi en campagne ! y respirer l’hiver des fumées cancéreuses certaines (je pense au goudron déposé dans les cheminées).

J’ai bien aimé le représentant des marchands de vin. « Je ne suis pas médecin, mais il faudrait faire d’autres études. L’eau c’est peut-être dangereux pour la santé.  »

https://www.pseudo-sciences.org/Comment-se-construit-une-fausse-alerte

Je n’ai fait qu’une fois avec un collègue (je m’étais adjoint un collègue qui en plus était statisticien probabiliste)  une recherche sur un effet (il s’agissait de compréhension selon la manière dont on présentait un sujet dans un cahier des charges d’informatisation éventuelle, texte, texte et texte formel, représentation graphique normalisée), etc. J’ai souvenir d’une grande difficulté d’étude. On a conclu à l’absence de ce qui était annoncé partout pour justifier des demandes de financement. On a eu toutes les peines du monde à être publiés. Pas d’effet, alors ça n’est pas intéressant !

J’aime bien le vin, le bon vin (il semble qu’on se mette assez facilement d’accord là-dessus, mais on ne fait pas de dégustation à l’aveugle… pas scientifique, mais les goûts et les couleurs), mais sortir de tels arguments !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s