Par chez nous, les habitants quittent les services publics !

Bé quand je vais à la poste à …., je suis bien seul. Du coup je discute avec la postière. Et comme j’ai peu l’occasion de discuter car on ne voit guère de monde… Mais je discute avec les ânes et les bovins. Eux aussi ont envie de discuter. Ils accourent quand je passe.

Je discute aussi avec le facteur. Et quand on m’amène le fromage en faisselle fait de l’autre côté de la vallée, accompagné d’un pot de miel du coin. Ce sont nos psychologues de la ruralité.

Il reste le toubib. Et les pharmaciens. C’est souvent la seule boutique bien éclairée dans nos villages.

Mon toubib c’est ballot, maintenant fait comme le maréchal-ferrant à St-Yrieix il y a 50 ans, il demande qu’on prenne rendez-vous. Il se croit en ville ! Du coup, on ne passe plus la matinée à discuter des champignons, des sangliers, etc en espérant passer le plus tard possible.

Je sais, on nous dit que les services publics partent. Mais je vois surtout partir la population. Il faudrait interdire les voitures dans nos campagnes. Et les tracteurs. Revenir à la vraie paysannerie. Tout à la main. Et on aurait des habitants. Ça plairait à Greta. Et rouvrir les cheminées avec un feu à l’électricité éolienne ou solaire. On a de la place dans la grange pour y loger des batteries. Le Limousin et le Périgourdin sont prévoyants.  On y ferait des veillées. On y ferait chauffer les briques pour le lit. Et on ferait des enfants pour se réchauffer. Enfin, on passerait les concours de la Fonction Publique sans être obligés de prendre un emploi à Paris, à Nantes ou à Limoges. On ferait dans le local.

On me souffle à l’oreille qu’on pourrait avoir une politique d’aménagement du territoire. On a même eu des ministres pour ça ! Mais on va faire. On va aménager la région en parc national. Quoi ? faire de bonnes routes (vous voulez couper des arbres !), mettre des usines (vous voulez polluer ?), bé si on faisait des  Ehpad pour toute la France ? une fois en Ehpad, tu ne prends plus ta bagnole !  Avec les pharmaciens, on a déjà une activité prospère : ambulancier-pompes funèbres. On pourrait développer, avoir de la concurrence. Du coup, une affaire pour les familles.

L’avenir est dans le futur !

Je suis sûr que les Gilets Jaunes sont d’accord.

Remontons les courbes.

Saint-Priest-les-Fougères

St-Priest-démo

Le Chalard

Le Chalard démo

Ladignac-le-Long

Jumilhac démo

Jumilhac-le-Grand

Jumilhac démo

Coussac-Bonneval

Coussac démo

Excideuil

Excideuil démo

N’ayez pas peur !

Voyez Angoisse ! ça remonte ! et pourtant …

Angoisse

Angoisse démographie

« Ad augusta per angusta »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s