Pas besoin de piston pour faire marcher la machine !

IMG_3073

Voici mon bateau Pop-Pop. Il fait un bruit bien plus beau que celui d’une HarleyDavidson

Et il a un gouvernail ! la pastille verte qui permet de tourner le safran. Un pop-pop de luxe acheté à … Berlin !

Et je peux faire de la science amusante avec mes petits-enfants !

IMG_3075

IMG_3076

 

Saviez-vous que la bougie tire son nom de …

« Le mot « bougie » n’est apparu dans la langue française qu’au XIVe siècle, tiré de Bugaya transcription en arabe du mot kabyle Bgayet, nom d’une ville maritime d’Algérie (appelée Bougie ou Béjaia). Elle fournissait une grande quantité de cire utilisée à la place du suif dans les chandelles, qualifiées alors de « bougies » : sur le plan terminologique cette appellation est réservée à un instrument fait exclusivement de cire d’abeille.  »

Et que la capitale française de la bougie est Nantes !

Je me souviens quand l’usine était tout à côté de chez moi, avenue de l’Éperonnière. A Nantes, il avenue peut-être une petite rue privée !

 » En 1783, le chimiste suédois Carl Scheele (17421786) avait, dans le cadre de ses recherches sur le savon, fait bouillir de l’huile d’olive avec de l’oxyde de plomb et obtenu une substance au goût sucré qu’il avait appelée Ölsüss et que l’on connaît maintenant sous le nom de glycérine. En 1823, le chimiste français Michel-Eugène Chevreul (17861889), poussé par cette découverte, découvrit que ce ne sont pas les corps gras qui se combinent avec l’alcali pour former le savon, mais qu’ils sont d’abord décomposés en acides gras et en glycérine (ou glycérol). Chevreul est ainsi à l’origine de la théorie de la saponification. Ses études chimiques le conduisent à inventer la bougie stéarique (à base d’un acide gras particulier : l’acide stéarique) — notre bougie actuelle — qui remplace définitivement en 1825 la chandelle de suif.

Ces deux éléments seront à la base d’une industrialisation massive de la bougie et du savon. Désormais, savonniers et ciriers appartiennent à la même corporation, dont Nantes devient la capitale. Aujourd’hui encore, 80 % de la production française de bougies provient de la région nantaise.

L’apparition de la paraffine solide (distillat du pétrole) et de la stéarine (extrait de graisse animale et végétale) permet désormais la production de bougies de meilleure qualité. »

Monsieur Devineau nous dit :

« La chandelle, explique Pierre Devineau, était beaucoup moins chère que la bougie.Elle était fabriquée avec de la graisse sans valeur de mouton ou de bœuf. Pas de cochon. Celle-là, on la mangeait !Lorsqu’elle brûlait, la chandelle coulait. Ça ne sentait pas bon. Le cirier, lui travaillaitla cire d’abeille qui coûtait plus cher, ne brûlait pas mieux mais sentait bon.” « 

« lls achètent aussi un grand terrain dans le quartier Saint-Donatien -avenue de l’Éperonnière – où l’on blanchissait la cire d’abeille à la lune et au soleil de printemps “comme le faisaient nos grands-mères avec leur linge”. “À l’époque, rappelle Pierre Devineau, la liturgie exigeait qu’il y ait 30 % de cire d’abeille dans les cierges, l’autre composant étant la paraffine ou lastéraine, un acide gras animal ou végétal.A ujourd’hui d’ailleurs, la pharmacopée impose toujours le blanchiment de la cire d’abeille au soleil”.’

http://www.archives.nantes.fr/PAGES/HISTOIRE_QUARTIERS/fichiers_pdf/Nantes_au_quotidien/NQ141ebook.pdf

J’apprends que Devineau a été racheté cette année

« Basée à Carquefou, l’entreprise familiale centenaire, Devineau, numéro un sur le marché français de la bougie, a été rachetée par Maison Berger Paris, le leader mondial de la lampe à catalyse. »

Il paraît que Greta a refusé de traverser l’Atlantique avec une telle technologie ! Serait-elle végane ? Pourtant un blanchiment à la lune ou au soleil !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s