Devenez marteau, mais piqueur (jack hammer) avec le « divendres negre »

Tu chausses tes écouteurs, tu branches ton walkman T’éclates en stéréo, boum ! les sons te trépanent Au moindre petit silence, tu cries « Sauve qui peut ! Rends-moi ma tronçonneuse sinon j’ suis malheureux » Marteau-piqueur, marteau-piqueur Marteau-piqueur, marteau-piqueur
Quand tu sors de chez toi, tu descends dans ta rue T’entends l’ bruit des autos, des avions et des grues Parfois, sur le trottoir, pour te dépayser T’entends grincer, gronder, sursauter, aboyer Un marteau-piqueur, un marteau-piqueur
Dans les grandes surfaces comme au bistrot du coin On t’assomme les esgourdes à grands coups de gourdin Pour prendre les p’tits oiseaux, faut des kilos d’ silence Tous les hommes font du bruit, accélèrent la cadence Marteau-piqueur, marteau-piqueur
Souvent, on comprend rien, les paroles sont anglaises Si elles sont françaises, chantées dans l’ nez elles plaisent La musique couvrant tous les mots, faut qu’on d’vine Y a plus de confiture qu’il n’y a de tartines Marteau-piqueur, marteau-piqueur
Aujourd’hui, si t’écoutes n’importe quelle radio Libérée, opprimée, partout c’est la même eau T’entends marcher au pas le même marteau-piqueur Qui martèle les baffles de son son vengeur Marteau-piqueur, marteau-piqueur

 

Et ne ratez pas la « Play list » de la radio de service public !

L’horoscope aussi c’est extra sur France Bleue.

Mais peut-être êtes-vous

sord coma un topin, comma ‘na rocha, coma ‘n’ola !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s