J’ai bien plus de 4 G à Bourdoux !

On nous parle de 4 G (en abréviation !). Mais j’ai bien plus que ça à Bourdoux et même à Nantes. Des geais des chênes.

Garrulus glandarius

Les geais glandeurs, en d’autres termes, des geais banturles !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Geai_des_ch%C3%AAnes

290px-Garrulus_glandarius_1_Luc_Viatour

 » Son chant est très varié, passant de cris rauques, brefs, forts et stridents aux gloussements, sifflements et parfois même à des espèces de miaulements, on dit que le geai

cacarde, cajole, cageole, frigulote ou jase.

C’est en fait un bon imitateur et il a la capacité de reproduire des chants ou des cris d’autres oiseaux et même de mammifères comme le chat ou le cheval. À la fin de l’hiver et au début du printemps, il émet une multitude de sons inspirés de ceux qu’il a entendus dans la forêt ou à sa lisière.

C’est au printemps, fin mars et début avril lors de la période de reproduction, que son chant devient le plus mélodieux et il l’utilise comme outil de communication avec ses congénères jusqu’à la formation des couples. Dès que la couvaison commence, le geai des chênes devient pratiquement silencieux, et n’émet plus qu’un léger gazouillement.  »

Quant au téléphone. Je ne me connecte pas sans qu’on me dise « Pas de réseau ».

Je ne suis pas assez sensible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s