Arède d’Atane

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ar%C3%A8de_d%27Atane

 »

Fils de Jocondus et de Pélagie, Arède reçut une éducation chrétienne. Ayant été envoyé à la cour d’Austrasie, il mérita l’estime et l’affection du roi Thibert Ier (v.505548), roi de Reims de 534 à 548.

Saint Nizier de Trèves, évêque de Trèves, qui avait remarqué sur sa figure quelque chose de divin, lui fit quitter cette vie laïque, et l’admit dans les rangs de ses clercs. Ce fut dans ces temps que Dieu aurait montré la sainteté d’Arède par un signe miraculeux rapporté par saint Grégoire de Tours. Un jour, pendant que les clercs chantaient les psaumes à l’église, on vit descendre une colombe éclatante de blancheur, qui, après avoir voltigé autour d’Arède, se posa sur sa tête, comme pour indiquer qu’il était déjà tout rempli du Saint-Esprit. Comme il se trouvait déjà dans l’embarras et qu’il voulait l’éloigner, elle voltigea encore un peu, et de nouveau se posa sur sa tête et sur son scapulaire; elle l’accompagna même comme en se jouant autour de lui jusqu’à la maison de l’évêque.

Son père et son frère étant morts, Arède revint à Limoges pour consoler sa mère. Mais il ne changea rien au plan de vie qu’il s’était tracé. Quelque temps après il fonda le monastère d’Attane sur les terres de sa villa d' »Attanum« , en Limousin, et en fut le premier abbé. Les religieux qu’il eut d’abord sous sa conduite étaient de sa propre famille. La règle qu’il leur donna était composée des Institutions cénobitiques de saint Jean Cassien, de celles de saint Basile de Césarée et des maximes des anciens Pères. Pélagie, sa mère, fournissait le nécessaire à l’entretien de la communauté.

Il fonda à Attanum un monastère, l’abbaye d’Attane, qui est à l’origine de la ville murée de Saint-Yrieix.

Il se rendit au tombeau de Saint-Julien-de-Brioude et en rapporta des reliques, et il alla très souvent prier auprès du tombeau de Saint-Martin à Tours. Il fit d’ailleurs construire des églises en l’honneur de plusieurs saints dont il était allé chercher les reliques. »

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Thibert_Ier

 »

Thibert Ier ou Théodebert IerNote 1 (en germanique Thiodoberkht1, signifiant « Brillant dans le peuple »2), né vers 500 et mort en 548, est un roi des Francs. Comme son père Thierry, il règne sur les parties orientales de l’ancien royaume de Clovis. Sa capitale est Reims.

Thibert est l’un des plus prestigieux des rois mérovingiens3. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Austrasie

« 

L’Austrasie, comme son nom l’indique, le royaume des Francs orientaux, est constitué à partir de l’ancien territoire des Francs Ripuaires, il est créé de fait en 511, à la mort de Clovis, lorsque le territoire de celui-ci est partagé entre ses fils, et d’abord désigné comme Royaume de Reims, puis comme Royaume de Metz, du nom de ses capitales1, puis est nommé pour la première fois Austrasie à la fin du VIe siècle par Grégoire de Tours3, sous le règne de Childebert II, fils unique de Sigebert Ier et Brunehilde.

Le royaume est d’abord dirigé par Théodoric (c. 492-534), puis par son fils Théodebert Ier, et son petit-fils Théodebald. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicetius_de_Tr%C3%A8ves

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tr%C3%A8ves_(Allemagne)

Trèves [tʁɛv]1 (en allemand : Trier [ˈtʁiːɐ̯]2 Écouter, en luxembourgeois : Tréier) est une ville et un arrondissement d’Allemagne, dans le Land de Rhénanie-Palatinat. La ville est située sur la Moselle. En 2015, elle comptait 114 914 habitants.

Ville où Karl marx est né et a fait ses études secondaires. Toute proche du Luxembourg.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s