Je me souviens du détricotage des vieux pulls pour en tricoter de nouveaux

Michèle Delaunay

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mich%C3%A8le_Delaunay

 »

Michèle Delaunay est la fille de Gabriel Delaunay2 (1907-1998), qui fut président du comité départemental de Libération (CDL) de la Gironde, directeur général de la RTF, préfet de la Gironde, préfet de la région Aquitaine (1958-1972) et conseiller d’État en service extraordinaire (1972-1975). Sa mère, Alice Delaunay (1910-2003), déléguée à l’Assemblée consultative provisoire qui siégea à Paris de novembre 1944 à août 1945, a été inspectrice générale de l’Éducation nationale3.

Après des études de médecine[Où ?], Michèle Delaunay se spécialise en dermatologie. Ayant complété sa formation en passant des certificats de radiologie et d’oncologie, elle devient responsable de l’unité de dermatologie-cancérologie du CHU de Bordeaux2.

Elle est mariée à Klaus Fuchs, haut fonctionnaire européen (Conseil de l’Europe) aujourd’hui à la retraite.  »

Vous imaginez faire cela dans une telle famille de nos jours !

« Le , elle devient ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de la Dépendance sous le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Elle obtient de changer le nom de son ministère en ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie5.

Avec 5,4 millions d’euros déclarés à l’occasion de l’opération transparence du gouvernement, elle est, derrière Laurent Fabius, la ministre au patrimoine le plus important  »

« Le 30 novembre 2014, elle indique au journal Sud Ouest qu’elle envisage de transmettre son patrimoine à la République, via une fondation, à sa mort, précisant quelques jours plus tard : « ceci se fera à mon décès ou à son approche, ce que j’examine sans précipitation »

https://www.liberation.fr/france/2013/04/15/michele-delaunay-un-patrimoine-qui-s-eleve-a-54-millions-d-euros_896247

raconte qu’elle a aidé sa grand-mère à ce travail. J’ai fait de même. Je tendais les deux bras et la laine détricotée s’enroulaient entre mes deux bras. Je suis né en 1946 comme M. Delaunay.

Mais il y avait aussi la laine achetée en écheveaux.

« La laine à cette époque était livrée en écheveaux et je n’ai pas le souvenir de pelotes de laine. Les écheveaux devaient être pelotés avant d’être tricotés. Il y avait 2 méthodes :
… à 2 personnes, l’une les bras écartés contenant l’écheveau, la seconde pelotant
… à une personne et une chaise. L’écheveau était enfilé sur le dossier de la chaise (ou 2 chaises dos à dos) et la personne pelotait. J’ai ainsi fait toute petite beaucoup de pelotes, bien rondes comme des balles. J’étais fière de partager les occupations des grandes personnes.  » http://www.odile-halbert.com/wordpress/?p=24259

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s