Les  infections puerpérales, Ignace Philippe Semmelweis, et les Français (Sur 63 nations, la France se trouve en 50e position en ce qui concerne l’hygiène des mains )

La lecture d’un de mes blogueurs préférés

http://www.berthomeau.com/2020/02/en-cette-periode-de-coronavirus-soyez-ponce-pilate-lavez-vous-les-mains-l-histoire-de-la-decouverte-du-hongrois-ignace-philippe-semm

me rappelle les  infections puerpérales, la peur des sage-femmes. J’ai su très tôt de quoi il s’agissait. Ma mère me l’a souvent répété.

Puis en 6ième j’ai vécu ma première expérience scientifique. Notre professeur de sciences nat a mis en contact une pièce de monnaie et un gel dans une boite de Petri. La semaine suivante nous avons pu voir une splendide couche de moisissures.

 » L’hygiène des mains est une mesure très efficace et peu coûteuse pour éliminer les germes, microbes et virus, les empêcher de disséminer les infections, et, par voie de conséquence, diminuer le recours aux antibiotiques devenant, peu à peu, inactifs. Les mains sont un monde peu connu, peuplé de millions de germes : les uns résident en permanence sur la peau et forment une barrière de protection contre les infections ; les autres, étrangers, dits « transitoires », sont récupérés dans l’environnement et peuvent se révéler pathogènes à tout moment.

Environ 80 % de ces micro-organismes se transmettent par les mains.

Chiffre plus inquiétant : 92 % des mobiles sont tapissés de bactéries et sur 16 % sont identifiés des bactéries fécales…

Certains germes peuvent survivre pendant soixante minutes : ils ont donc bien le temps de se préparer à commettre des infections, selon leur envie et leur spécificité. D’autant que chaque humain porte les mains à la bouche au moins deux fois par heure. Naissent ainsi grippes, rhumes, bronchites, surtout gastro-entérites, car le lavage insuffisant des mains est à l’origine de plus de 50 % des infections d’origine alimentaire.

Sur 63 nations, la France se trouve en 50e position en ce qui concerne l’hygiène des mains

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) concluait en 2012 que seulement

  • 67 % des Français se lavent les mains avant de cuisiner,
  • 60 % avant de manger et à peine 31 % après un voyage en transport en commun.
  • Dans les toilettes publiques 14,6 % des hommes et 7,1 % des femmes négligent ce geste de propreté élémentaire. « 

 

 

Le découvreur moins connu que le dernier rappeur ! Ok boomers chère Greta !

 » Le nom d’Ignace Philippe Semmelweis, né à Budapest en 1816, est peu connu. Pourtant, depuis deux siècles, la plupart des femmes à travers le monde, de toutes conditions sociales, bénéficient de sa perspicacité et de ses travaux… Ce génie médical a aboli la tragédie des fièvres puerpérales (après l’accouchement) dans son service de la maternité de Vienne et découvert l’importance de l’asepsie avant le grand Pasteur.

Ses étudiants en médecine pratiquaient des autopsies avant de se rendre à la maternité pour effectuer des examens de femmes en travail ou procéder à des accouchements. La mortalité des parturientes était considérable, et Semmelweis, après une véritable enquête épidémiologique, imposa aux étudiants de se laver les mains avant toute intervention obstétricale, non pas avec du savon, mais avec une solution de chlorure de chaux, une initiative inconnue à l’époque. »

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/semmelweis-ce-genie-incompris-qui-avait-decouvert-avant-pasteur-les-bienfaits-de-l-asepsie_125499

La thèse du docteur Destouches, L.F. Céline

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s