La nature est capricieuse, et si on ne veut pas perdre des marchés, Saint-Yrieix doit importer de la pomme bio d’Autriche. C’est comme le vent, aux éoliennes il faut des centrales au gaz ou au charbon !

https://www.lepopulaire.fr/saint-yrieix-la-perche-87500/actualites/decries-sur-les-reseaux-sociaux-pour-des-pommes-bios-importees-d-autriche-limdor-et-son-directeur-se-defendent_13817390/

« Je n’ai pas le choix ! Nous ne produisons pas assez de pommes bio pour fournir nos partenaires toute l’année. Or si on ne fournit pas en continu, on perd les contrats », s’emporte le directeur. En effet, avec seulement 12 % de surface productive en bio, la coopérative peine à suivre un marché du bio en pleine expansion. « 

« « Je voudrais pouvoir vendre de la pomme bio du Limousin toute l’année, mais la production manque », regrette Jean-Luc Soury qui lance d’ailleurs un appel. « J’en appelle aux jeunes et à ceux qui veulent se lancer dans la pomiculture : venez avec nous vous installer en bio ! »

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_%C3%A9olienne

https://jancovici.com/transition-energetique/renouvelables/pourrait-on-alimenter-la-france-en-electricite-uniquement-avec-de-leolien/

« Question : comment produit-on l’électricité qui n’est plus fournie par l’éolien quand celui-ci passe de 40% à 2% de la puissance appelée ? Par des importations ? Que nenni (et au niveau de l’ensemble de l’Europe ça serait de toute façon un peu difficile !) : par du gaz et du charbon… »

« L’Espagne illustre donc parfaitement ce à quoi conduit un équipement éolien massif dans un pays qui ne peut pas mettre de l’hydroélectricité de lac en face (pour une puissance installée équivalente) : se rendre prisonnier, pour une production annuelle 2 à 3 fois supérieure à celle de l’éolien, des combustibles fossiles, et du gaz en particulier. »

Bonne nouvelle pour moi !

Cette année les chenilles n’ont pas réussi à me priver de pommes (de pommier !). Je vais avoir beaucoup beaucoup beaucoup de reines des reinettes, de draps d’or (une merveille, vous n’en trouverez pas sur les rayons des supermarchés, les Nantais la connaissent), et d’autres dont je ne sais le nom.

Mais ce n’est pas certifié bio ! j’ai des cussonnées !

Mauvaise nouvelle !

Je dois déjà ratisser toutes les pommes qui tombent. Les ramasser. Ca fait mal au dos !

Et ensuite je vais avoir des caisses à transporter, je vais devoir stocker. Tous les jours c’est une ou deux caisses qu’il faudra mettre au compost. Je vais être débordé. Je mettrai les pourries dans des sacs poubelles et au fur et à mesure que le niveau des composteurs baissera j’y viderai un sac poubelle.

Je propose à plein de gens de venir ramasser. Mais ça ne les intéresse pas. Et comme ils ont été habitués à se faire livrer surtout avec le confinement, je vais user du carburants.  Et je ne suis pas sûr qu’il soit bio mon coco. Vous me direz que j’ai de grandes sacoches sur mon vélo. Ben voyons !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s