Les habitants fuient leur appartement végétalisé ! ils sont attaqués par les insectes. Le nouveau Duc de Bordeaux n’est pas au courant

 » Cela pourrait servir de décor à un film apocalyptique. En Chine, des bâtiments résidentiels, aux balcons remplis de plantes luxuriantes, se sont retrouvés envahis par leur propre végétation. À tel point que leurs habitants ont pris la fuite, selon un média d’État.

https://www.ouest-france.fr/monde/chine/video-des-immeubles-en-chine-envahis-par-les-plantes-les-habitants-fuient-6974318

Le complexe de huit immeubles expérimentaux a été construit en 2018 dans la grande ville de Chengdu, capitale de la province du Sichuan. https://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01124706/zone/1/showtitle/1/src/fmsupp

Particularité : les appartements de ce quartier d’habitation, baptisé Jardin forestier de Qiyi, possèdent tous des balcons où la végétation est maximisée, donnant aux édifices des allures de petite jungle.

Selon le site internet du promoteur immobilier, l’ensemble des 826 appartements mis en vente a trouvé acquéreur très rapidement en avril 2018.

Mais des vidéos tournées début septembre montrent des bâtiments à l’apparence négligée, où la végétation semble avoir littéralement envahi les lieux : une mini-forêt s’étend sur de nombreux balcons et sur les murs extérieurs.

Certains appartements paraissent occupés, avec de la lumière à l’intérieur des logements, des plantes bien taillées et du mobilier installé sur la terrasse. Mais les terrasses de nombreux autres sont recouvertes par une végétation laissée à l’abandon. Seules une dizaine de familles ont emménagé dans le quartier, selon le quotidien semi-officiel Global Times. « 

Eh oui c’est ça l’écologie. C’est « systémique » !

Sans homme, c’est facile. Et sans homme, personne pour en parler !

Je suis pour ces trucs, seule façon de former des urbains vrais écolos. Enfin ils comprendront.

Et je ne suis pas de ceux qui achètent un sapin mort tous les ans. Je n’en ai jamais acheté ! J’aime bien un sapin de Noël mais à condition qu’on voie encore quelques aiguilles vertes ! L’idéal, c’est le sapin qui se trouve sur le terrain des pépinières de la ville de Nantes au Grand Blottereau. Il est là tous les ans, il pousse et on lui met de grosses boules et il ne consomme pas d’électricité. A Bourdoux, le sapin planté lors d’un Noël des années 50 je ne le vois pas à Noël. C’est que 1) Je ne veux pas , pour lui accrocher des boules, m’enduire de résine comme dans ma jeunesse quand on jouait au foulard dans les bois au Patro 2) Je ne vais pas dans le Pays Arédien en hiver. Je ne veux pas polluer en brûlant le bois que j’ai coupé et surtout me geler et j’ose l’écrire, je ne suis pas encore totalement pour vivre coupé de toute population !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s