Je me souviens du chloroforme, de l’opération des amygdales et de la glace du pâtissier

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anesth%C3%A9sie

L’opération des amygdales et celle des végétations étaient largement répandues dans ma jeunesse.

Je me souviens qu’on nous endormait en utilisant un masque reliée à une grosse vessie de caoutchouc noir.

J’ai mangé ma première glace suite à cette opération !

Ma femme me dit qu’elle a eu droit pour la première fois à des bonbons. Autre époque !

 » L’éther est utilisé pour la première fois en France, en 1847[réf. nécessaire], alors qu’un des chirurgiens français les plus réputés, Alfred Velpeau, avait déclaré, huit ans plus tôt, que la chirurgie sans douleur était inconcevable.

Après l’éther vient le chloroforme : le physiologiste Pierre Flourens anesthésie des animaux au chloroforme mais c’est James Young Simpson, gynécologue à Édimbourg, qui, après avoir fait un essai sur lui et sur ses assistants, l’utilise régulièrement à partir de 1847. Le chirurgien Gaspard-Léonard Scrive, médecin en chef du corps expéditionnaire français durant la Guerre de Crimée, en généralisa l’usage dans le cadre de la médecine de guerre à cette occasion. » […]

L’anesthésie par inhalation est l’autre façon d’endormir les patients : pendant près de 100 ans, le chloroforme et l’éther sont les anesthésiques par inhalation. Toutefois, le risque de syncope mortelle avec le chloroforme se confirme dès 1848, et on l’abandonne au profit de l’éther, qui cède la place au protoxyde d’azote, encore utilisé comme analgésique d’appoint. Puis un composé fluoré, l’halothane, est synthétisé : il allait devenir l’anesthésique par inhalation le plus utilisé au monde dans les années 1980.

Revenons à Claude Bernard qui, en 1860, propose l’anesthésie combinée associant morphine et chloroforme. Cette association est devenue aujourd’hui celle de l’anesthésie « balancée » où l’on associe divers anesthésiques, analgésiques morphiniques et myorelaxants administrés par voie intraveineuse ou par inhalation. La combinaison de ces diverses molécules minimise les effets secondaires d’une anesthésie, grâce à une diminution des doses nécessaires. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chloroforme

Je découvre que les amygdales sont la tonsille palatine ! Quant en l’amygdale je l’ai découverte dans un enseignement de psycho-physiologie bien plus tard.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tonsille

 » Les tonsilles (du latin tonsillæ : « amygdales », « glandes de la gorge »1 ; probablement issu du terme tonsilla, signifiant « poteau pour amarrer une barque »1), plus connues sous le nom courant d’amygdales en ancienne nomenclature (du grec ancien ἀμυγδάλη, amygdálê, qui signifie « amande »), sont les organes lymphatiques de la gorge, en partie visibles au fond de la bouche. Elles jouent un rôle essentiel dans la défense immunitaire car elles sont situées, au niveau du pharynx, à l’entrée des voies respiratoires.

Dans le langage courant, le terme amygdale est souvent utilisé pour désigner la tonsille palatine. « 

« les tonsilles pharyngiennes (ou végétations adénoïdes) dans le nasopharynx ; »

Je ne connaissais que le Mont Palatin !

 » Plus mon petit Liré que le Mont Palatin « 

Une réponse à “Je me souviens du chloroforme, de l’opération des amygdales et de la glace du pâtissier

  1. Merci pour l’évocation de souvenirs identiques aux miens. Un autre temps, un autre monde ! Je ne me souviens cependant plus si l’ablation des amygdales a été contemporaine de la glace à la vanille, proposée chaque dimanche après-midi par le glacier qui passait dans la rue avec son triporteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s