L’histoire se renouvelle. Voici une attestation dérogatoire de 1805.

L’histoire s’appuie sur des documents, sur les archives. Il faut citer les sources. En voici une. Parfaitement conservée.

Un correspondant fiable m’adresse ce courriel :

« Ci-joint, une attestation de déplacement dérogatoire du 29 octobre 1805. Vous noterez que le déplacement était autorisé pour se rendre à la guillotine. Il fallait quand même montrer la convocation judiciaire. Et l’achat d’oignon, vin et gnôle était considéré comme de première nécessité.

J’adore ce document. Quelle histoire et ne dit-on pas que l’histoire se répète ?

Prenez bien soin de vous « 

J’ai cependant vérifié, comme d’habitude. On voit tellement de faux de nos jours ! Et je suis consciencieux depuis qu’à New-York j’ai découvert en 1969 que le chef reliquaire de saint Yrieix que nous avons dans une niche à l’église est une copie du vrai qui se trouve lui au MET !

J’ai retrouvé cette attestation sur

https://blogs.mediapart.fr/sergedodoussian/blog/241120/attestation-deplacement-macron-comme-napoleon

Sur Mediapart, de notre nantais Edwy Plenel, c’est donc du sérieux.

______________________

On regrettera Napoléon ! Et son code civil. On a empilé les lois.

De nos jours, rien n’est clair. Est-ce que je peux aller couper mon bois à Bourdoux ? c’est certainement écologique, mais c’est aussi écologique que de le laisser pourrir sur place. Les petites bêtes vont prospérer sous l’écorce des arbres couchés à terre.

« J’ai acheté une coupe de bois. Je m’y rendais chaque samedi avec mes deux fils pour y travailler. Le bois est à une quinzaine de km de chez moi. Puis je continuer et si oui, quelle autorisation remplir ?

Notre réponse. Oui. Dans ces deux cas de figure, vous pouvez vous déplacer. 

« Ce déplacement est autorisé au-delà de la limite du kilomètre depuis son domicile », précise même le service de presse du ministère de l’Intérieur, que nous avons sollicité. « Il peut être considéré comme un déplacement professionnel, même s’il est effectué par un particulier. Il convient de cocher la case ‘déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle’ sur l’attestation de déplacement dérogatoire ». 

Si elle confirme la légalité d’un tel déplacement pour les particuliers, durant le confinement, la fédération des syndicats forestiers privés de France conseille de cocher une autre case : « achat de première nécessité ». 

Selon le cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, cité par nos confrères du Bien Public, « Il est autorisé de se déplacer pour la taille des forêts, le bûcheronnage, l’affouage ou aller chercher du bois ou de la biomasse, en cochant la case ‘déplacements pour effectuer des achats de première nécessité’ « . 

Des cases différentes à cocher donc, selon que l’on s’adresse au ministère de l’Agriculture ou à la place Beauvau. Mais quelque soit la justification avancée, il est conseillé de se munir d’un justificatif qui prouve la propriété de la parcelle où vous vous rendez. 

Enfin, pour les professionnels de la forêt, les déplacements sont bien sûr autorisés durant ce deuxième confinement :  » Les professionnels de la forêt doivent rester mobilisés et continuer d’assurer les travaux urgents, notamment le renouvellement et les plantations d’automne », indique ainsi la fédération des syndicats forestiers privés de France. »

Mais Bourdoux c’est loin… surtout en temps. Le bois attendra. Et comme à Ladignac il y a eu un super cluster (on y cause ingliche car il y a beaucoup d’ingliches dans le coin, non de Britishs), il vaut mieux que je reste dans la cité des ducs.

2 réponses à “L’histoire se renouvelle. Voici une attestation dérogatoire de 1805.

  1. Vous êtes tombé dans le piège du canular ! Tout est faux dans ce « document » : phraséologie et vocabulaire des années 2000 (et même 2019-2020), sénatus-consulte imaginaire, peste de 1805 inventée, et signatures évidentes (« peste 19 », Neurchi = « chineur »). Même sans connaître la langue française et l’histoire, et même sans voir les « signatures », il suffisait de percevoir le burresque (« gnôle » ; mention de la guillotine dans ce contexte ; etc.), pour savoir à quoi s’en tenir..

  2. Vous m’avez mal lu ! Et puis je sais bien que la terre est plate, que Napoléon est mort à Sainte-Hélène et que son fils Léon lui a crevé le bidon ! je suis allé en récré à l’école des casernes à Saint-Yrieix-la-Perche. Qt aux canulars ! j’ai fondé le PPPP-AC, fusion du Parti Pour La Promotion de la Pensée Paillarde avec l’Action Canularesque !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s