Franck Bouysse, Buveurs de vent, Le Gour Noir en Corrèze

« Le dernier roman du Corrézien Franck Bouysse vient de recevoir le prix Jean Giono 2020.

Encore une récompense pour Franck Bouysse ! L’écrivain corrézien a reçu le prix Jean Giono 2020 pour son roman Buveurs de vent publié aux éditions Albin Michel.

C’est une nouvelle reconnaissance du talent de Franck Bouysse. En 2017, son ouvrage Grossir le ciel avait reçu le prix SNCF du polar. 

Ensuite, ce fut son roman, Né d’aucune femme  qui a été primé deux fois avec le prix des lectrices de « Elle » et le prix des Libraires.

Le style puissant de Franck Bouysse donne sa pleine mesure dans Buveurs de vent, un roman qui se déroule en Corrèze autour du barrage du Gour Noir. »

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/loisirs/le-prix-jean-giono-2020-pour-franck-bouysse-et-son-roman-situe-en-correze-buveurs-de-vent_13888696/

« ls sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes. Ils sont quatre, frères et sœur, soudés par un indéfectible lien. Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette. Mathieu, qui entend penser les arbres.
Mabel, à la beauté sauvage. Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs. Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…

Dans une langue somptueuse et magnétique, Franck Bouysse, l’auteur de Né d’aucune femme, nous emporte au cœur de la légende du Gour Noir, et signe un roman aux allures de parabole sur la puissance de la nature et la promesse de l’insoumission. « 

Pour des avis de lecteurs voir :

https://www.babelio.com/livres/Bouysse-Buveurs-de-vent/1236164

Le barrage du Gour Noir

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_du_Gour_Noir

https://www.xaintrie-passions.com/barrage-le-gour-noir/

http://www.lacorreze.com/villes/uzerche/gour_noir.htm

Il est sur la Maronne ! Le Pont du Gour Noir est sur la Vézère.

Allez marcher sur le viaduc des rochers noirs

https://fr.wikipedia.org/wiki/Viaduc_des_Rochers_Noirs

https://pic-france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/correze/rentree-litteraire-buveurs-vent-du-limousin-franck-bouysse-1864586.html

Quand je pêchais, je recherchais les gours dans la rivière.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gour

« Un gour (de l’occitan gorg [gur], gouffre, mare, lui-même du latin gurges, gouffre, gosier) est une cuvette d’eau géologique naturelle dans la roche, généralement en forme de petit barrage naturel, parfois en série de terrasses en cascade, qui retient généralement de l’eau en période sèche, ou concrétion carbonatée (spéléothème) en forme de barrage en travers d’un écoulement souterrain1. Par extension, le terme peut être appliqué improprement à un simple trou d’eau en plein air, relativement profond, et conservant généralement l’eau en période sèche (voir aussi marmite du diable). »

C’est grâce aux gourgs qu’on pouvait se baigner en rivière (et aussi aux barrages, que parfois on fabriquait).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s