Les grives sont en nombre dans le jardin, plus nombreuses que les merles. Faute de grives, on mange des merles !

Blackbird singing in the dead of night,
Take these broken wings and learn to fly
All your life,
You were only waiting for this moment to arise.


Le merle chante dans le calme plat de la nuit
Prends ces ailes brisées et apprend à voler
Toute ta vie
Tu n’attendais que ce moment pour t’élever.

Je me souviens de ce proverbe que me disait souvent ma mère.

Faute d’avoir ce que l’on souhaite, il faut se contenter de ce que l’on a.

« dans la misère, le diable mange des mouches » (en allemand)

« Mieux vaut demi-miche que pas de pain » (en anglais)

« faute de pain, les galettes sont bonnes » (en espagnol)

« qui n’a chien, chasse avec chat » (en portugais)

Les grives sont en général moins grosses que les merles ! Comme je n’ai jamais mangé ni ni l’une ni l’autre (je ne sais plus ce qu’on doit écrire de nos jours), je ne sais pas si la grive est meilleure sous la dent que le merle.

Dans ma jeunesse, j’ai tenté d’attraper les merles qui venaient manger l’hiver les baies du houx derrière la maison de la place du marché. En vain.

En Corse je me souviens qu’il se vendait du pâté de merle dans des boites ressemblant à des boites de cirage Lion Noir. Du luxe. Jamais goûté.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Merle_noir

Actuellement on a jusqu’à 30 grives dans le jardin. Et quelques merles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s