In memoriam : Marcel Beauduffe

René vient de m’apprendre le décès de son père à l’Ehpad de Ladignac à l’âge de 98 ans.

Marcel Beauduffe est le fils de celui que j’appelai « Le père Beauduffe ». Ils étaient nos voisins Place du marché à Saint-Yrieix.

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/11/11/guerre-de-14-18-photos-de-famille-et-le-11-novembre-a-saint-yrieix-la-perche/

Marcel a été pâtissier rue Grévy.

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2013/04/05/promenade-dans-les-rues-de-saint-yrieix-la-perche-au-fond-de-ma-memoire-annees-50-60/

Je ne suis allé à l’école « accompagné » qu’une seule fois. C’était pour rentrer en maternelle aux casernes. Et c’est une sœur de Marcel qui m’a accompagné.

René avait imprimé mes mémoires d’Arédien pour son père. Comme Ladignac est proche de Bourdoux, quand j’allais en Périgord Vert (j’y tiens, au vert, pas au vert des écolos de balcons ! même si j’ai bien aimé notre balcon de la Place du marché, avec sa treille qui montait le long de la maison entre chez Beauduffe et chez nous), je ne manquais pas de visiter Marcel. Il avait annoté mes mémoires. Il me les a complétées. M’a parlé de mon père qui le portait dans ses bras pour le monter dans sa chambre quand il avait eu un accident, mon grand-père paternel que je n’ai pas connu, de la sœur de mon père qui lui faisait ses devoirs, et du chemin d’En Dalou…

Il avait une formidable mémoire. Lisait son Populaire tous les jours. Cycliste, il regardait les compétitions cyclistes à la télévision.Il m’a chanté la « chanson de Saint-Yrieix ». Il me faisait part de ses critiques sur l’aménagement de Saint-Yrieix. Il m’a donné des tuyaux, comme l’adresse de son apiculteurs dont je viens de manger du miel au petit-déjeuner. Il se désolait qu’à l’Ehpad aux repas il n’y ait pas la production des producteurs locaux. Pour des raisons d’hygiène paraît-il.

Sa dernière sortie c’était pour la présentation de l’ouvrage sur l’histoire du tacot à Jumilhac. Il avait apporté sa contribution à Pierre Ortéga décédé lors du premier confinement. Il m’avait dit que la foule c’était pénible.

« Lors de la présentation de l’ouvrage, Marcel Beaudusse a raconté : « En 1929, je prenais ce tramway à vapeur pour me rendre chez un de mes oncles à La Paponie, à Jumilhac-Le-Grand. Le voyage était très chaotique et les fumées, chargées d’escarbilles, fusaient dans tous les sens. » » https://www.sudouest.fr/2018/09/24/un-livre-sur-l-histoire-du-tacot-5418438-1867.php

Ah Marcel Beaudusse ! c’est sans doute ainsi qu’on est passé d’Arédius à Yrieix !

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2018/10/06/le-fusil-a-cartouches-a-broche-de-mon-grand-pere-paternel/

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2018/10/05/le-chemin-d-en-dalou-a-st-yrieix/

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2018/11/20/le-chemin-den-dalou-a-st-yrieix-suite/

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2019/05/27/la-chanson-des-amis-de-saint-yrieix/

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2020/02/09/beauduffe-un-nom-du-pays-de-saint-yrieix-la-baudufa-la-toupie/

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2019/12/27/michel-jarry-celui-qui-chantait-minuit-chretien-a-la-collegiale-du-moustier-de-saint-yrieix/

https://saintyrieixlaperche.wordpress.com/2019/01/18/les-meubles-en-clisse-de-chataignier-du-limousin/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s