Je viens de découvrir le terme  » subjectile  » et mon subjectile me donne bien des soucis

En bricolant on enrichit son vocabulaire. Je viens de décoller du papier peint vinyle. Je vous dirai comment faire.

Comme je veux peindre, j’ai consulté la Rentela, la Toile, le Web (bé, cobweb c’est la toile d’araignée). Et j’ai trouvé un peintre qui vous apprend le métier de peintre en bâtiment.

J’ai appris que je possédais un camion. Que je peignais sur un subjectile. Que je ratissais à la maison. Et même que je papillonne ! Pour tout savoir regardez ces vidéos.

Subjectile

PEINT. Surface externe sur laquelle le peintre applique une couche d’enduit, de peinture, de vernis. Pour la première couche, le subjectile s’identifie au matériau qui est appelé à recevoir le système de peintures (Peint.1978).Prononc.: [sybʒ εktil]. Étymol. et Hist. 1888 (Plowert qui cite Art moderne. F. Fénéon). Dér. du supin subjectum de subjicere « placer dessous »; suff. -ile, sur le modèle de mots comme projectile*. Cf. l’angl. subjectile « id. » dep. 1859 ds NED.

Je découvre le terme supin !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Supin

Est-ce ma mémoire qui a un défaut ? je n’ai pas souvenir de ce terme en latin. Je viens de voir que dans le dictionnaire Quicherat de mon père, il y a l’abréviation sup pour supin. Mais je sais bien ce qu’est le supin même si le terme m’était inconnu avant de lire la définition de subjectile.

Et je vois qu’un autre a eu la même idée que moi :

Ouf, je n’ai pas eu à connaître le « placo » chez moi. Mais quand on a rendu la maison de Bourdoux que le notaire avait considéré comme insalubre, habitable au sens du terme dans les pays riches, on a eu droit à deux cloisons en placo. Mais qui a bien pu inventer ce truc ! excellent pour l’économie circulaire. On peut détruire au bout de 20 ans. Je sais 20 ans, c’est long long…

Mon père m’avait vanté le métier de plâtrier. Et m’avait fait voir. Je suis admiratif devant ces murs bien lisses. Et quand on se cogne au mur, on n’a pas peur de passer de l’autre côté.

Pour décoller le papier vinyle, prenez une spatule et faites la passer entre la partie vinyle et le reste du papier. Et allez le plus loin possible. Vous arriverez ainsi à enlever le vinyle. Ensuite, un pulvérisateur (de l’eau chaude c’est pas mal) . Attendez que le papier blanc change de couleur. Et alors il partira facilement.

Restera la colle. Si vous avez changé plusieurs fois de papier, vous avez sans doute laissé les anciennes couches de colle. Et vous en avez maintenant une belle couche. Comment l’enlever ?

Certains vous proposent la lessive St-Marc. Voici ce qu’écrit un professionnel sur un forum.

https://www.bricoleurdudimanche.com/forums/forums-bricolage/forum-decoration-et-amenagement/faut-il-enlever-la-colle-avant-de-peindre-23314.html

 » Aie aie aie, encore St Marc, source de tous nos tourments lorsque l’on veut peindre après.

bien rincer après lavage et finir avec de l’eau acidulée au vinaigre pour neutraliser l’alcali de la ST Marc,

sinon la peinture ne tient pas

Loin de moi l’idée de faire une campagne anti St Marc

Ce produit est excellent pour toutes les applications pour lequel il est prévu. A savoir nettoyage et entretien (parfois décrassage)

Le détournement de son application initiale n’est pas un bonheur pour les bricoleurs.

Si ce produit est aussi efficace c’est suite a une composition assez mordante (notamment en alcali) Les alcalis ont la propriétés de mal se rincer, il faut beaucoup d’eau.

C’est pourquoi dans l’industrie textile suivant l’alcali ou sa concentration, après un ou deux rinçages on procède à une neutralisation avec de l’acide (acétique en général) il y a réaction entre l’alcali résiduaire et l’acide qui génère un sel.

L’opération est contrôlée au pH mètre ou au papier pH.

Étant donné que pratiquement toutes les peintures ont un caractère plutôt acide, la neutralisation se fait sur les restes de St Marc et la peinture n’adhère pas.

Les boiseries lessivées à la Saint Marc puis poncées avant peinture ne posaient pas ce problème dans le passé.

Suite au ponçage, l’alcali séché en surface était éliminé par le ponçage.

Voila je crois, le résultat de ma réflexion sur le sujet en partant de mes connaissances professionnelles.

Puisse les bricoleurs en tirer profit. « 

Mais poncer une grande surface… c’est du boulot. On peut faire avec une ponceuse, mais si on n’a pas un aspirateur spécial (sinon vous bousillez votre aspirateur bien-aimé), on en met partout. Et comme on est déjà pas mal masqué…. !

Un commentateur nous dit ce qu’il faut faire :

https://www.forumconstruire.com/construire/topic-150168.php

L’ordre d’exécution se fait ainsi :

  • après de-tapissage, ponçage afin d’enlever tous les restes de colle et
    autres matières
  • sous couche afin de bloquer le plâtre
  • rebouchage des gros trous et traitement des fissures (les ouvrir avec
    un cutter, et poser une bande calicot- quadrillée en fibre de verre,
    souvent autocollante- avec de l’enduit)
  • ratissage complet des surfaces (fine couche d’enduit) afin d’enlever tous
    les petits défauts. Cette operation est plus rapide que de reboucher tous
    les défauts 1 par 1, en risquant d’en oublier. En ratissant la surface,
    c’est un peu comme si on ne cherchait pas a comprendre et voir où sont
    les défauts.
  • ponçage
  • à ce niveau, normalement, beaucoup de défauts ont disparu, mais comme le
    100% parfait n’existe pas, il y en a toujours, donc vérifier les
    défauts, avec lumière en arase, celle du jour etc… sinon, passer une
    1ere couche de finition, et reprendre les défauts avant la 2eme. Pour
    l’utilisation de peinture satinée ou brillante, il sera nécessaire,
    avant de passer la 2eme couche générale, de faire ce qu’on appelle un
    frottis, c’est-à-dire, sur les reprises d’enduit, un coup de finition a
    sec, pour imbiber l’enduit avant la couche générale. Sans cela, la
    peinture sera bu et vous aurez des marques plus mates. Le fait de passer la
    1ere couche de finition permet de mieux faire ressortir les défauts,
    surtout avec du satin/brillant, et de la couleur.
    si il y a pose de bandes, elles devront être recouvertes en deux fois
    avec l’enduit, en prenant soin de bien élargir afin de mieux les faire
    disparaître.

il faut être minutieux et patient pour avoir une belle finition en
peinture sur des vieux murs « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s