Et puis un jour, le placo est arrivé !

 » C’est bien un débat de générations.

L’ancienne avait l’habitude du travail propre qui durait, de doublage dans lesquels on pouvait fixer un meuble sans le prendre sur les pieds etc…

J’ai eu du bonheur vrai à voir travailler des artisans ; Un briquetier qui montait les doubles cloisons en briquettes autrement plus vite et plus droit que le BA13 d’aujourd’hui ; un vrai plâtrier qui m’a collé la passion du plâtre, un carreleur qui ne posait pas un seul carreau sans avoir dessiné un « calepinage » complet et qui savait au départ combien de découpes il aurait à faire.

Maintenant, on pose les faïences sur les faïences (combien de fois ? sans doute faut-il s’arrêter quand le mur empiète sur la partie creuse de la baignoire ou bien avant, quand le BA13 cède sous le poids accumulé ?)

Ah ! Ça va vite, on zappe, on peut changer de couleur tous les ans et suivre la mode à la Valérie D.

Je l’avoue, je suis TRES VIEILLE, j’ai la nostalgie du travail bien fait. »

https://communaute.leroymerlin.fr/t5/Forum-Decoration-Peinture/Acrylique-sur-glycero-mat/td-p/219386

https://fr.wikipedia.org/wiki/Placoplatre

Et l’on arriver les plaquistes, Bandeurs, Jointeurs Jointoyeurs, Enduiseurs.

Je me demande si « au final » (« finalement » ne se dit plus « au jour d’aujourd’hui ») ça ne prend pas beaucoup plus de temps. Mais de nos jours on ne se cogne plus la tête contre les murs, alors on ne risque pas passer à travers ! ouf !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s