Mes robiniers faux-acacias vous bousillent vos chaînes de tronçonneuse quand le bois est sec. Son indice de Chalais-Meudon, ou indice de dureté Monnin, est de 9,5

J’ai coupé des robiniers faux-acacias. Je voulais en faire des piquets. D’excellente qualité. Mais je n’ai pas taillé mes piquets dès la coupe. Un an plus tard, ils sont devenus in-taillables. On peut y sacrifier plusieurs chaînes de tronçonneuse.
Sais-tu sa mesure avec l’échelle de Monnin ?

Suite à son article dans son blog, j’ai interrogé Joël.

http://perinet.blogspirit.com/archive/2021/03/09/indice-de-monnin.html

Il m’y répond :

Je découvre que, contrairement à ce que m’a dit le paysagiste, le robinier faux acacia est le plus dur de nos bois (Monnin 9,5). Encore qu’il vienne d’Amérique ou d’Australie et même d’Afrique suivant les sites.
https://www.e-wood.fr/essences/robinier.html

Si vous voulez tout savoir sur les échelles de mesure, allez sur le blog de Joël.

http://perinet.blogspirit.com/echelles/

 » Très dur, et quasiment imputrescible, ne nécessitant pas de traitement, pouvant remplacer les bois précieux exotiques, il est considéré comme une essence très durable2. Le bois des arbres qui poussent au bord de l’eau est cependant moins durable. Son bois jaune dur peut être imputrescible jusqu’à une trentaine d’années, même s’il est posé en terrain humide.

Il est recherché pour la fabrication de barriques, de menuiserie extérieure, de piquets de vigne ou de clôture, parfois remplacé par le châtaignier dans les régions où il manque. Facile à travailler, il était aussi utilisé en charronnerie. On cherche actuellement à valoriser le bois de robinier comme bois d’œuvre pour la fabrication de meubles de jardin et d’équipement extérieur, mais il faut le travailler assez vite après la coupe avant qu’il ne devienne trop dur. « 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Robinia_pseudoacacia

En Limousin et Périgtord Vert (j’y tiens ! ) on s’en sert pour faire les gros piquets pour les portails et pour les clôtures des terrains. On y accroche les tendeurs des fils barbelés.

Je vous ai déjà dit que les rejets allaient se mettre dans les murs de la maison. Et qu’heureusement que j’ai gardé précieusement du glyphosate. Je l’économise en mouillant les feuilles du robinier avec un pinceau. Je n’en perds pas une goûte. Quant au sulfate de cuivre je l’ai mis à la déchetterie. Je ne suis pas écolo moderne !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s