Je me souviens quand j’ai entendu parler de la visite de F. Mitterrand à St-Yrieix. Il était venu lors des inondations de 1993

Ensuite j’ai vu une photo de lui et de Paul Marquet aux Palloux. La Loue avait débordé. Mais la porcelaine ça résiste à l’eau et ça se lave. Plus de traces.

Un Arédien vient de m’adresser des photos qui sont sur le site du Populaire (c) Le Populaire.

Le maire à l’époque était Marc Debusschere, un prof de physique-chimie du lycée Darnet, RPR
L’écharpe est bien portée. L’écharpe tricolore doit être portée sur l’épaule droite vers la hanche gauche, en plaçant le bleu dans le sens du col et le gland à franges au niveau de la ceinture PHOTO Le Populaire
A la droite de Mitterrand, Paul Marqiet. Avec le même imperméable, Toubon. C’est aux Palloux à un ou deux mètres de la Loue PHOTO Le Populaire
Mr Bricolage était alors il me semble à côté du ruisseau du Chantre qui se jette dans le Couchou au Moulinassou, lequel Couchou se jette dans la Loue au Pont Las-Bordas PHOTO Le Populaire

« À Saint-Yrieix sous les eaux
Il devait venir à Limoges le 24 septembre 1993 pour assister au festival des Francophonies.
François Mitterrand a finalement rendu visite aux habitants de Saint-Yrieix, pris sous un déluge deux jours plus tôt, « pour marquer la sollicitude et la solidarité nationale » aux victimes des intempéries. « Je ne vous oublierai pas en tournant les talons, et je veillerai à la suite des événements. » »

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/actualites/francois-mitterrand-en-haute-vienne-comme-chez-lui_13950290/

Je ne vois pas si Mitterrand a mis des bottes. Je me souviens qu’il avait tenté de ridiculiser Rocard.

https://www.lepoint.fr/politique/comment-le-sphinx-s-acharna-sur-rocard-29-11-2012-1695092_20.php

« Même lorsque François Mitterrand voulait être aimable avec Michel Rocard, on le soupçonnait d’être retors. Ainsi en est-il avec la fameuse photo d’avril 1988 qui montre les deux hommes en tenue de marcheur, Mitterrand élégamment vêtu – blouson, pantalon de velours, chaussures de sport -, avec à son côté Rocard comme déguisé, une casquette trop grande sur la tête. François Mitterrand, en conviant seulement la veille son rival à l’ascension du pic Saint-Loup, voulait-il l’empêcher de choisir les habits adéquats et l’obliger au ridicule ? Beaucoup le pensèrent, à tort. Quelques semaines avant la présidentielle, il souhaitait mettre en valeur son vieux rival. »

Gala nous dit tout

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/michel_rocard_et_francois_mitterrand_l_histoire_d_une_photo_368677

« Patrick Hertzog explique que ce 19 avril 1988, sur la demande de l’Elysée, il s’est envolé dans un avion officiel sans savoir où il allait. Il découvre finalement que sa destination est Montpellier où François Mitterrand, président de la République mais aussi candidat à sa succession, doit donner un discours. Nous sommes alors dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle. Il découvre surtout qu’un invité surprise est présent: Michel Rocard.

Le petit groupe est alors acheminé vers le Pic Saint-Loup

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_Saint-Loup

Par Ophrys34 — Travail personnel, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12259985 Vue en hiver.

une promenade champêtre est organisée. Sauf que Michel Rocard n’avait pas été prévenu. Quelqu’un lui prête alors une tenue improvisée, ce qui explique cette impression que les vêtements qu’il poste ne sont pas les siens.

Puis Patrick Hertzog fait tout le récit de la promenade et de son inquiétude de ne pas réussir à prendre de photos, alors qu’il est là pour ça, en raison de la météo et de la position des participants. Il décide de prendre enfin son courage à deux mains et avertit directement François Mitterrand qu’il a besoin de prendre quelques photos. Le président de la République se prête alors volontiers au jeu et prend la pose, léger sourire sur le visage. Le photographe semble même déceler autre chose chez celui qu’on surnommait le Machiavel de la politique. «Je ressens tout de suite sur le visage de Mitterrand ce sourire, satisfait de son intelligence et de sa force de manipulation politique» explique Patrick Hertzog. Le résultat de la photo est en effet catastrophique pour Michel Rocard. Son sourire franc, presque naïf, cette tenue trop grande pour lui tranchent avec l’assurance d’un Mitterrand qu’on sent fier de son coup. Comme s’il voulait déjà dire aux Français que le costume de Premier ministre qu’il vient sans doute de proposer à Michel Rocard au cours de la promenade, était trop grand pour lui. On connaît la suite… »

Bé moi j’avais les mêmes chaussures que le Michel (mais des lacets marron) pour grimper au Pic Saint Loup à coté de Montpellier (je vous l’ai écrit. Nantes, Poitiers, Limoges, Montpellier sont sur une ligne droite. J’ai toujours privilégié la ligne droite.) et je les ai encore (du cousu norvégien, très confortables)

P.S.

Le hasard de la navigation sur la Rentela me fait découvrir cette photo de François Mitterrand. Rocard la connaissait-il ? Elle me rappelle mes pantalons de golf. Génial et super écolo. Ils ont duré plusieurs années. La première fois ils arrivaient aux chaussures, puis au fur et à mesure de la croissance, ils remontaient.

http://www.revuemethode.org/sf111622.html

https://www.liberation.fr/france/1997/10/23/de-gaulle-mitterrand-peyrefitte-se-lache-l-historien-jean-lacouture-critique-les-propos-tenus-par-l-_216745/

J’apprends par la même occasion que De Gaulle le surnommait l’arsouille. Pourquoi arsouille ? Je sais par un témoignage oral que Mitterrand était un fêtard à la main baladeuse. Mais la gente féminine s’en flattait en ce temps-là. Et qu’après une de ses fêtes, le petit personnel avait un sacré travail. Mais on ne l’a jamais vu comme Boris Nikolaïevitch Eltsine (lui c’est normal, vu ce que j’ai vécu lors d’un déjeuner de conférence à Minsk du temps de l’URSS). Il ne me semble pas que De Gaulle voulait dire que c’était un Churchill à la française.

Une note de bas de page m’apprend que

arsouille : Vieille expression populaire dont La Larousse dont la définition : Mauvais garçon

https://www.cnrtl.fr/definition/arsouille

Je ne connaissais que le sens d’ivrogne.

Une réponse à “Je me souviens quand j’ai entendu parler de la visite de F. Mitterrand à St-Yrieix. Il était venu lors des inondations de 1993

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s