Le moustique tigre (Aedes albopictus) est arrivé dans le Pays de Saint-Yrieix

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87100/sante/attention-le-moustique-tigre-debarque-en-haute-vienne_13950747

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aedes_albopictus

« 

La petite bête féroce n’a pas colonisé 64 des 96 départements métropolitains par hasard. Son évolution a mis le paquet sur la reproduction, au point que sa naissance peut se faire en à peine cinq jours, que la femelle peut pondre par anticipation dans des endroits où elle sait que l’eau va venir stagner (un récipient, un creux de bâche…) en attendant la prochaine pluie et ses œufs peuvent résister plusieurs mois en attendant de l’eau (c’est ainsi que le moustique « voyage »).

Au rayon points faibles, le tour est vite fait : contrairement aux apparences que donne sa conquête du territoire, le moustique tigre n’a rien d’un globe-trotteur puisqu’il reste vivre 150 mètres autour de son lieu de naissance. S’il est chez vous, c’est que le nid n’est pas loin !

Enfin, et c’est là qu’intervient le plus grand (le seul ?) levier d’action à la disposition de tous : ses œufs ont impérativement besoin d’eau stagnante pour se développer. Vider et assécher tout point d’eau potentiel coupe net son développement !

Très concrètement, la solution viendra de l’entretien des jardins, terrasses, bâtiments collectifs et de tous les espaces publics et privés et de la suppression ou de la mise à l’abri des potentielles retenues d’eau (lire « les bons gestes à adopter » ci-dessous).

L’Aedes albopictus, de son nom savant, colonise toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels ainsi que des éléments du bâti disponibles en milieu urbain (vases, pots, fûts, bidons, bondes, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, terrasses sur plots, jeux d’enfants, pneus, matériel de travaux…). 

L’an dernier, malgré le ralentissement du trafic aérien pour cause de Covid-19, 61 cas importés de dengue ont été signalés et investigués en Nouvelle Aquitaine. »

https://www.lepopulaire.fr/saint-yrieix-la-perche-87500/actualites/la-mobilisation-est-declaree-pour-venir-a-bout-de-linsecte-a-abattre_13966065/

Avec tous nos étangs, les réserves d’eau de pluie dans les jardins (Eh oui ! on fait dans l’écologie chez nous, en récupère, et puis on récupère tout un tas de truc où l’eau stagne), il va bien vivre notre moustique.

Et sachez que « ses œufs résistent à la dessication, au froid et à la grande chaleur »

Du coup peut-être qu’on n’aura pas à voyager loin dans des pays exotiques pour choper des maladies exotiques. Ecologique tout ça. Pas besoin d’avions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s