« Aliénor, Allah i Nour – Reines de lumière » , création mondiale à l’Opéra de Limoges, Chant et textes en français, anglais, langue arabe et occitan

http://www.operalimoges.fr/fr/alienor#decouverte

ALIÉNOR

Aliénor , Allah i nour – Reines de lumière

« L’action se déroule au croisement de multiples fractures temporelles, illustrant la permanence du combat mené par les femmes pour défendre leurs droits légitimes : Aliénor, au Moyen-Age, recluse dans un château en Angleterre, seule, face à son passé, ses démons, ses culpabilités, mais aussi aux frustrations de la reine, de la mère et de la chrétienne, Aliénor encore, aujourd’hui « prisonnière » d’un musée au Proche-Orient, mirage à l’occidentale dans un monde fanatisé par l’obscurantisme, Aliénor, enfin, contemplant à New-York le résultat de 8 siècles de luttes incessantes : une liberté admise, certes, mais qui reste à conquérir face à une humanité qui a trop oublié son passé pour nous convaincre, aujourd’hui, de sa sincérité. »
Cet avant-propos figurant dans la partition de l’opéra inscrit clairement Aliénor au centre de l’œuvre. Imaginons un vaste monologue : celui d’une reine recluse pendant près de 15 ans sur ordre de son époux et roi, tenue à l’écart de toute vie publique, de ses fils, de la conduite de son duché d’Aquitaine. Divisé en quatre scènes parcourues comme une obsession par l’idée de la solitude, ce monologue évoque successivement, outre la reine solitaire, la femme blessée, meurtrie par ses doutes et sa culpabilité, la douleur d’une mère qui ne voit d’espoir qu’en son fils Richard, une reine enfin qui, pour son repentir, transmet son combat à celles qui préfèreront la lumière à l’obscurité, la vie à la soumission.
Ce voyage initiatique dans l’intimité d’Aliénor s’appuie sur des réalités historiques, certes, mais également réalités de la vie et de l’humanité au fil des siècles : ainsi nous pourrons reconnaître dans la scène opposant Aliénor à Henry ces conflits de pouvoir qui naissent entre deux êtres lorsqu’ils … se ressemblent ! De même nous lirons dans l’émotion qui unit Aliénor et son fils Richard, cette relation si complexe, mais si belle, qui crée un lien unique entre une vraie mère et son fils. Enfin, nous entendrons dans les mots d’Hildegarde von Bingen (religieuse, compositrice et auteure du 11è siècle, dont la correspondance avec Aliénor est l’objet d’une scène dans l’opéra) aussi bien les conseils d’une femme de grande sagesse que la réprobation sous-entendue à l’égard du pouvoir temporel de l’église. En arrière-plan se déroule sans fin l’improbable dialogue Orient-Occident, son lot de guerres, croisades d’hier et d’aujourd’hui, sources de malheur pour les femmes qui, au fil des siècles, y voient périr leurs enfants et leurs proches, victimes d’une humanité vaniteuse et amnésique.
Dans cet opéra, volontairement lyrique, aucune retenue, aucun recul « politiquement correct », mais un engagement corps et âme pour cette femme qui veut simplement être ce qu’elle est, et non ce que son environnement veut qu’elle soit. La mort et l’amour se disputent leur victime, comme dans Tristan et Isolde, sauf qu’ici, Aliénor sait, elle, écouter, les sages paroles d’Hildegarde von Bingen comme celles de l’énigmatique Voyageur. Ainsi instruite, elle choisit elle-même le chemin de la rédemption, non pour elle, mais pour les femmes à venir

par Alain Voirpy

Et Nadau vient faire un tour en Limousin cet été

Nadau (+ La Châtelaine) en concèrt

1 d’aust @ 20h30
Aléias dau chasteu – Allées du château, Rechoard – Rochechouart (87)

Dans le cadre du festival Labyrinthe de la Voix (festival 2020 reporté en 2021)

Ils le disent eux -mêmes, Nadau « c’est la cornemuse landaise qui s’engueule avec la guitare électrique, c’est le chant traditionnel qui se frite et qui se frotte avec la musique ». Pour cette journée où la langue occitane sera à l’honneur, la Châtelaine les rejoindra sur scène !

Première partie à 19h30 : La Châtelaine – fanfare

La banda incontournable de Rochechouart ! Venez partager un moment festif et de convivialité en première partie de Nadau avec qui ils partageront ensuite la scène.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s