A Bourdoux, on a un beau ciel étoilé. Participons à Vigie-Ciel !

A Bourdoux, commune de Jumilhac-le-Grand, en Périgord vert, on bénéficie d’un ciel étoilé. A Saint-Pierre-de-Frugie, la commune est « Village étoilé »

https://www.anpcen.fr/

Mais on n’y écoute pas que les étoiles filantes !

Comme on ne nous annonce pas la sortie des champignons, comme on n’a plus rien à pêcher dans nos rivières, on va se mettre à chercher les météorites. Mais le Limousin et le Périgord verts, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour en trouver !

https://fr.wikihow.com/trouver-une-m%C3%A9t%C3%A9orite

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_chutes_m%C3%A9t%C3%A9oriques_observ%C3%A9es

Positivons ! Nous avons eu à Rochechouart une énorme météorite ! il en reste des traces dans le bâti

https://fr.wikipedia.org/wiki/Astrobl%C3%A8me_de_Rochechouart-Chassenon

« 

Le cratère fait environ 19 à 23 kilomètres de diamètre (son diamètre et la profondeur de l’impact restent des sujets ouverts).

L’énergie libérée par l’impact est phénoménale : elle est estimée à 14 millions de fois celle de la bombe d’Hiroshima, soit 1 000 fois celle des plus violents tremblements de terre jamais enregistrés ; 0,2 seconde après l’impact, la pression atteint plusieurs millions de kilobars et la température dépasse 10 000 °C au point d’impact30.

L’onde de choc se propage initialement à la même vitesse que celle de la météorite lors de sa traversée de l’atmosphère, soit 20 à 50 km/s ; mais son énergie est très rapidement dissipée et ses effets diminuent tout aussi rapidement avec la profondeur. La phase d’éjection atteint son maximum en moins de deux secondes après l’impact ; en moins d’une minute, la plupart des débris sont retombés et remplissent le cratère30.

Aucun fragment de la météorite ne subsiste : sous la violence de l’impact, elle est entièrement sublimée en très fines particules de fer, nickel et chrome qui retombent au fond du cratère31. Les roches terrestres ont été complètement remodelées. Certaines ont été sublimées, d’autres désagrégées ou projetées à plus de 400 kilomètres de là, d’autres enfin, en sous-sol, ont été comprimées, fracturées ou choquées. L’ensemble s’est recombiné, refroidi, et a formé ce que les géologues appellent depuis le début du XIXe siècle les « brèches de Rochechouartn 8 ».

Ces brèches sont les seules reliques de l’évènement encore visibles en surface. Leur nature varie selon leur proximité du centre de l’impact.

Certaines sont constituées de roches vitrifiées dans lesquelles on trouve des inclusions gazeuses (près de Babaudus), leur apparence fait croire à une origine volcanique. Ce type de roche s’est formé à une température supérieure à 3 000 °C et à une pression de plus de 600 000 bars.

D’autres contiennent des fragments de la roche du socle cristallin de la région, liés entre eux par une sorte de ciment. Les fragments ont des tailles variées, de quelques millimètres à plusieurs mètres. Le ciment est dit « clastique », c’est-à-dire qu’il est composé de l’agglomération des poussières et des fins débris résultants de l’impact. La température et le temps ont lié ces éléments entre eux pour former une roche assez solide. De nombreuses habitations et monuments utilisent cette roche comme matériau de construction.

Entre ces deux extrêmes, on trouve toute une variété de roches dont la composition est riche en fer et en nickel, composants principaux du fer météorique. Les teneurs en ces métaux sont anormalement élevées par rapport à la composition du terrain sous-jacent, ceux-ci proviennent donc très probablement de la météorite elle-même.’

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_chutes_m%C3%A9t%C3%A9oriques_observ%C3%A9es

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s