Je me souviens de Jacques Grello … et du MRP

« 

Il fit partie des émissions télévisées La Boîte à sel et Le Grenier de Montmartre. Dans chacune de ces deux émissions hebdomadaires (la seconde possédant également, à une autre heure, une édition radiophonique), il officiait souvent avec son collègue et ami Robert Rocca, aussi son beau-frère. Il était le beau-père de Jean Carmet.

Comme beaucoup de chansonniers de cette époque, il chantait également certaines de ses compositions. Plusieurs firent l’objet de pressages, dont Les Quatre Métiers, où il chantait ironiquement que les quatre métiers les plus sûrs pour placer ses enfants étaient cafetier, prêtre, policier et prostituée.

D’autres compositions de sa part étaient de la même veine. « La Guerre » rappelle avec cynisme qu’un traité de paix est une arme de guerre et « Les péchés capitaux » qu’il y a contre le péché un préjugé défavorable, que le péché capital est très discrédité et que la paresse est le péché le moins fatigant.

Il maniait avec précision un timbre mi-ironique mi-sarcastique qui lui valut d’être choisi pour interpréter le rôle du renard dans un audiogramme du Petit Prince.

Il fut incinéré en 1978. Ses cendres reposèrent dans la case 19281 au colombarium du Père-Lachaise d’où elles furent retirées au terme de la concession trentenaire, celle-ci n’ayant pas été renouvelée.

Grello et Brassens

Georges Brassens révélera dans une interview menée par Claude Santelli que Jacques Grello, qui l’a beaucoup encouragé à ses débuts, lui a fait cadeau de sa première guitare2.

Brassens a occasionnellement chanté une chanson de Grello : « Il fait beau »3. »

Voici la nuit promise

Depuis quatre mille ans

C’est pas qu’c’est une surprise

Quand même on est content

Accordez vos musettes

Il va naître un enfant

Un doux sauveur bien chouette

On en parl’ra longtemps

Un petit peu anarchiste

Un petit peu MRP

Bon Dieu gentil et triste

Qui va tout arranger

La terre et les étoiles

Et les anges au milieu

Qui font du vol à voile

Tout le monde est heureux

Le créateur oublie

D’prendre son air officiel I

l sent comme une envie

D’inventer l’père Noël

La vierge se sent lasse

Qu’il vienne l’enfançon

Quatre mille ans ça passe

Mais neuf mois c’est très long J

ozef a l’air andouille

De pères embarrassés

Il est là qui glandouille

Il sait pas où se poser

Il sent bien qu’on le cravate

Dans cette histoire d’enfant I

l a loupé le plus bath I

l est pas très content

Mais il est beau et tendre

On lui a dit

Mon gars

Cherche pas à comprendre

Alors il cherche pas

Les harpes du silence

Résonnent doucement

Dans l’univers immense

On écoute on l’attend

De la maison de planches

Un triste envol aux cieux

Alors Jozef se penche

Sur l’enfant merveilleux

Mais ses yeux s’écarquillent I

l crie Ah!

Mon Dieu

Le petit c’est une fille

La passion n’aura pas lieu

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_r%C3%A9publicain_populaire

« 

Le Mouvement républicain populaire (MRP) est un parti politique français ayant existé de 1944 à 1967. Il est classé comme démocrate-chrétien et centriste.

Héritier du Parti démocrate populaire et de mouvements régionaux comme l’Union populaire républicaine (Alsace) et l’Union républicaine lorraine, il se voulait le parti des résistants démocrates-chrétiens qui souhaitaient dépasser le clivage droite-gauche et surtout le parti de la « fidélité » au général de Gaulle.

Il fusionne dans le Centre démocrate (CD). »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s