Yves Lavalade  » Les noms de famille en Limousin « 

Je reçois cette annonce d’Yves Lavalade. Je commande le livre. Dans la table des matière j’ai trouvé le nom d’amis limousins.

Bonjour; je vous donne quelques informations supplémentaires, car je pense qu’elles peuvent « aiguiser l’appétit » et satisfaire votre louable curiosité intellectuelle. Le livre fait 256 pages ; contient 4500 noms de famille environ ; 35 dessins à la plume et la reproduction en noir de 273 plaques funéraires en porcelaine. (Voir Table des matières). Cordialement .Y. Lavalade

Bonjour; je vous donne quelques informations supplémentaires, car je pense qu’elles peuvent « aiguiser l’appétit » et satisfaire votre louable curiosité intellectuelle. Le livre fait 256 pages ; contient 4500 noms de famille environ ; 35 dessins à la plume et la reproduction en noir de 273 plaques funéraires en porcelaine. (Voir Table des matières). Cordialement .Y. Lavalade

L’ensemble des patronymes Limousins étudiés : leurs origines, leurs répartitions, leur histoire.
Qui arrive en Limousin trouve un pays d’une personnalité certaine : ses paysages verdoyants, ses étangs, son habitat, ses noms de lieux, les noms que portent ses habitants. Pour qui leur prête un peu attention, ces derniers se déroulent souvent en litanies déconcertantes. Faure, le forgeron, a sa cohorte de Delfaure, Fauriac, Faurial, Fabry, Fargeaud, Lasfargeas, Fargettes, Farjounel, Fargearel, Farget, Forgerit… Et l’on sent bien que d’autres souches, qui semblent révéler un certain tribalisme. Y. Lavalade nous guide dans ce cheminement et démontre avec la rigueur et la clarté nécessaires que ces noms de famille d’origine prélatine, celtique, germanique et surtout romane, passés depuis près de mille ans par le canal de la langue d’oc, restent majoritaires et constituent le fondement toujours actuel d’une identité collective évidente. La légitimité des patronymes limousins s’enracine dans des siècles d’histoire et il est passionnant d’en décrypter le sens. Les Couderc, Tixier, Lascaux, Vayssière, Ventejol, Dussuchaud, Vareille, Rampnoux, Boulesteix, Chabroulie, Vouzelaud, Roumilhac ou … Chirac et tant d’autres sont prêts à livrer au lecteur un peu de leur intimité.

http://www.gesteditions.com/histoire/autres-histoire/les-noms-de-famille-en-limousin

TABLE DES MATIÈRES– Les patronymes limousins : approches– Langage et écriture– Levons un peu le voile ! : Viroulaud, Delavy, Goudour, Mémy, Soury…– La contribution pré-latine : Bournazel, Quériaud, Chiroux, Lascaux, Cogulet …– Une scripta latine : Aimars de Axa, Umbertus de Rancom … – Dans des chartes en latin antérieures au XIIIe siècle : 1081 : Gauzbertus …        – Quelques autres patronymes limousins : Boso de Solella Volp (Boson Souleilhavoup), vers 1100 ; 1250 : Willems de Sadra (Guillaume Sadroc)…– L’apport celtique          – Des patronymes celtiques latinisés : Bessaudou, Bouijoux, Brouillaud…– La pépinière germanique et son intégration : Mérigallet… – Les passages phonétiques : Raynaud, Rampnoux, Gaudoux / Jaudon …            – Les patronymes germaniques monocéphales : – ceux qui procèdent de simples appellatifs: Leycuras, Delage …                          – ceux qui procèdent de noms propres : Barthonnet, Beaudisson … – Les patronymes germaniques bicéphales : Larnaudie, Laudoueineix … – L’intermède gallo-romain          – Noms de famille dans le Mémorial du Consulat de Limoges : 1244 : P. d’Aissa(Pierre d’Aixe) ; 1251 : lo G. d’Aicha (d’Aixe) ; 1263 : Hel. d’Aicha, d’Aiso(Élie d’Aixe) …            – Les patronymes gallo-romains en -AC : Janailhac (Janalhac) ; de Gennalius-  acum ; par le celtique Gennos ; de genos (lignée, famille)…L’ECLOSION ROMANE I – Les noms de baptême – Ceux d’origine biblique et chrétienne : Barthélémy, de l’araméen bar-Tolmaï (fils de Tolmaï), existe en Limousin sous les formes Barthoumieux (Bartomiu), Berthomieu, Barthomeuf (Bartomeu), Barthomé, Berthomé, Berthemet, Barthomier, Berthomier, son diminutif Barthoumeyron (Bartomairon). Ce serait sans compter avec des patronymes aphérésés ; quand les mots dépassent une certaine longueur, ils se raccourcissent. On a alors Thoumieux, Thoumis, Thoumy, Toumeyrie (Tomeiriá)…             – Les hypocoristiques : de l’occitan Joan : Jouhanet (Joanèt), Jouaneton, Jouannetaud, Jouannel, Jouhanneaud, Jouhanny (Joanin), Jouanin, Jouanisson, Jouhanique (Joanic), Jouannem (Joanenc) ; Jouannard, Jouandou (Joandon), Joandin, Jouhandeaud…  – Les ethniques : Chambaretaud, Dupuydenus, Peytavin, Pagnoux …  II – Les noms professionnels – Baladins et itinérants : Balayre, Sautarel …        – Quelques producteurs : Fusade, Syvade … – Ceux qui travaillaient à la ferme : Ténèze, Granjoux, Meytadier, Meissonnier …        – Ceux qui s’occupaient des animaux : Chabrier, Ménéchal, Boyer …         – Le suffixe -IER, un marqueur professionnel : Bastier, Charbonnel, Cruveiller …         – D’autres suffixes professionnels : Monédiaire, Tesseyre, Chaminadour …  – D’autres noms professionnels : Faure, Mètge, Peytour, Sartre …         – Noms d’états et dignités : Chapelleaubos, Mourgue, Sacriste, Boulesteix … III – Parenté et liens familiaux : Debesson, Alanore, Filhoulaud, Ditlecadet … IV – Les sobriquets : Chaussecourte, Mauchaussat, Sémavoine, Longequeue … – Surnoms liés au physique : Leblois, Bourrut, Chauveix … – Sobriquets d’ordre moral : Lamige, Couvidou, Gayout, Savy … – L’allusion à la religion : Ma(s)dieu, Pélégry, Deredempt …V – Noms de famille et environnement naturel – La topographie, le relief : Monteil, Dunaud, Aupeix, Dupeux, Pouget … – Le sol : Laspéras, Peyrelade, Poulverel, Chauzut, Lagrave, Lagrèze … – La présence de l’eau : Fontanillas, Bonnefon, Aigueperse, Trarieux … – Les végétaux – le manteau végétal : Fouillade, Ramade, Eyssartier, Lespinasse … – arbres et essences arboricoles: Chauprade, Rouvet, Chastanet … – les arbres fruitiers : Nouger, Delpérier, Pouméroulie, Pressicaud … – les arbustes : Grafeuille, Mespoulède, Lacore … – ligneux et plantes sauvages : Lajoux, Bouyssarie, Faugeras … – les plantes cultivées : Baillargeau, Favier, Pourade, Ségalat …VI – Le travail des hommes et leur habitat – La terre, son statut, son exploitation : Couturier, Plantadis, Champeymont … – La maison et ses dépendances : Loustau, Mayzonnade, Chazelas, Mazabraud … – Situation du logis et voies de communication : Estrade, Chaussade, Leylavoix … – Monuments : Dudognon, Chalard, Chastrusse, Châteaureynaud, Lapleau … – Divers : Lasfargeas, Fourgnaud, Chalifour, Barrade …VII – Les animaux : Chatard, Merlet, Gourinel, Volpellière …ANNEXES :– La catastrophique finale -EIX : Sirieix, Restoueix, Gorceix, Villautreix, Naneix …– Le polymorphisme graphique : Airault / Eraud / Ayraud / Heyraud …– Les patronymes limousins et leurs principaux suffixes : Anglade, Vergongeanne …– La variance intradialectale et son incidence : Gaubert, Jaubert ; Verdier, Verger …– Epitaphes limousines : JAI AICI SOTZ AQUESTA TOMBA… (1265) …INDEX PATRONYMIQUE (4.500 noms de famille)BibliographiePLAQUES FUNÉRAIRES LIMOUSINES EN PORCELAINE  (273 plaques)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s