Je me souviens de  » La vie du rail  » chez ma mémé d’Excideuil

Je n’ai pas connu le père de ma mère, décédé avant ma naissance. Mais j’ai bien connu « le pépé Mazin », le deuxième mari de ma grand-mère maternelle. C’était un ancien cheminot.

Ma grand-mère m’adressait des cartes d’anniversaire qui étaient publiées par la vie du rail. Elles représentaient des trains dans des paysages français. C’est ainsi que j’ai commencé à apprendre la géographie. Je me souviens de trains dans le Jura par exemple.

Ma grand-mère était abonnée à La vie du rail. Que je lisais quand j’allais chez elle à Excideuil.

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Vie_du_rail_(hebdomadaire)

a Vie du rail est à l’origine une revue interne de la SNCF s’appelant Notre Métier, née le 15 mai 1938, six mois après la création officielle de l’entreprise. Cette revue bimensuelle, qui était distribuée gratuitement aux cheminots, sera interdite pendant la Seconde Guerre mondiale avant de reparaître en 1944. Elle prend le titre de La Vie du rail le 7 janvier 1952 et devient un hebdomadaire payant. Par la suite, elle sera contrainte de prendre son indépendance vis-à-vis de la SNCF, qui reste un actionnaire minoritaire du groupe Les Éditions La Vie du rail.[réf. souhaitée]

Aujourd’hui, quatre éditions régionales s’adressent spécifiquement aux salariés de la SNCF tandis que l’édition magazine vise un public plus large de lecteurs intéressés par le chemin de fer. « 

https://www.laviedurail.com/

https://www.cparama.com/forum/collection-notre-metier-puis-la-vie-du-rail-t24835-20.html?sd=d

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s