Le vélo à roues carrées pour tourner à angle droit

Quand je roule sur nos TPR (Très Petites Routes) dans le pays de Jumilhac-le-Grand à la rencontre du loup gris, j’ai tout mon temps pour prendre les virages. Je descends souvent de ma monture (surtout dans les côtes).

Mais quand je roule dans la grande ville (quoique ce soit un village vu de Chine et notre maire fait ce qu’elle peut pour densifier un max) sur les pistes cyclables il me faut prendre très vite des virages à angle droit (notre maire n’a pas dû les tester pourtant elle fait dans l’inclusif, le collaboratif, etc). Alors j’ai trouvé ces vélos qui sont certainement faits pour ça.

 » Un réparateur de cycles strasbourgeois, un mathématicien et les services des routes des Conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin s’associent pour créer le premier itinéraire pour vélos à roues carrées de France.

Parce que pour Jean-Louis Fischer rien n’est impossible, ce réparateur de vélo strasbourgeois a décidé un jour d’été de construire un vélo aux roues carrées. Il n’a pas compté ses heures et ses week-end passés dans son atelier à rechercher des solutions pour développer le prototype aux proportions parfaites, disposant de roues à quatre angles droits de 90° exactement.

Une idée de reconversion pour les anciennes voies ferrées.

C’est en se perdant lors d’une promenade dominicale, nécessitant alors d’emprunter sur quelques dizaines de mètres une voie ferrée désaffectée, que lui vint l’idée de l’application de sa nouvelle invention. Il suffit d’adapter la taille de la roue aux espacements réguliers des traverses de chemin fer ! M. Fischer s’est alors associé à un mathématicien de l’Université de Haute-Alsace, Henri Carpe, afin de calculer les dimensions exactes que devront avoir les roues devant s’insérer entre les traverses, elles-mêmes préalablement rabotées pour créer l’arrondi nécessaire. C’est avec enthousiasme que les Conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, gestionnaires des infrastructures cyclables, ont accueilli cette proposition de reconversion des anciennes voies ferrées qui ne sont plus exploitées par la SNCF, et ce à moindre coût. »

https://www.alsaceavelo.fr/itineraire-velo-roues-carrees.html

Mais c’est extra ! je vais pouvoir faire du vélo sur la voie Limoges-Brive par Saint-Yrieix !

Au sujet de train. Ce matin nous avons pris le tram pour aller au cinoche voir MADRES PARALELAS le dernier Almodovar en VO. Je vous en reparlerai. Et j’ai pu voir le beau train tout neuf qui allait à Sucé-sur-Erdre. C’est joli Sucé et l’Erdre. Nous y sommes allés plus souvent à la rame du centre de Nantes qu’en train ou en voiture. J’ai compté le nombre de passagers dans le train vers 10 heures : UN ! Et j’entends répéter : on veut des trains, des trains, des trains ! A Saint-Yrieix je voyais un peu plus de monde, disons, 2, 3 personnes.

J’aime beaucoup le train. Mais je vois encore sans trop trafiquer la réalité !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Suc%C3%A9-sur-Erdre

(c) ville de Sucé

René Descartes a séjourné à plusieurs reprises à Sucé, au château de Chavagne, où est mort son père Joachim (qui s’est remarié avec Anne Morin, propriétaire de la demeure) ; le nom et la signature du philosophe apparaissent dans les registres paroissiaux de Sucé (1617, 1644).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s