L’agriculture française de 2010 à 2012

https://www.nouvelobs.com/alimentation/20211210.OBS52039/100-000-exploitations-agricoles-francaises-ont-disparu-en-dix-ans.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1639144116

 » la France métropolitaine a perdu plus de 20 % de ses exploitations agricoles en dix ans, notamment sous l’effet des nombreux départs à la retraite d’agriculteurs non remplacés,

Entre 2010 et 2020, 100 000 exploitations agricoles ont disparu et la France n’en compte plus que 389 000, selon les résultats provisoires de ce recensement décennal organisé par le ministère de l’Agriculture.

Si le nombre d’installations d’agriculteurs reste stable, il en manque encore 7 000 par an pour compenser les départs à la retraite

Vingt-cinq pour cent des exploitants agricoles ont 60 ans ou davantage, soit une hausse de 5 points en dix ans. En revanche, la part d’agriculteurs de moins de 40 ans est restée stable (à 20 %).

Le recensement montre aussi que les exploitations se sont agrandies et font désormais 69 hectares en moyenne, soit 14 hectares de plus qu’en 2010 (+25 %).

« C’est plus de trois fois moins que la taille d’une exploitation aux Etats-Unis, c’est peu ou prou la même taille moyenne que celle des exploitations allemandes », a assuré le ministre pour parer aux critiques.

La surface agricole utile française [les territoires destinés à la production agricole, NDLR] s’est stabilisée, diminuant de 1 % seulement en dix ans. Elle représente 26,7 millions d’hectares, soit près de 50 % du territoire métropolitain, qui fait 55 millions d’hectares.

Actuellement, 52 % des exploitations sont spécialisées en production végétale contre 45 % dix ans plus tôt. Leur nombre a baissé moins fortement (-9 %) que la moyenne (-21 %) des exploitations. En revanche, le nombre d’exploitations spécialisées en élevage accuse une chute de 31 %.

En 2020, 106 000 exploitations ont au moins une de leurs productions sous signes de qualité ou d’origine (AOP, IGP, Label Rouge…)

Cela s’accompagne de l’essor de l’agriculture biologique qui compte plus de 47 000 exploitations, soit 12 % du total.

Par ailleurs, 23 % des exploitations commercialisent en circuits courts, en vente directe ou par un seul intermédiaire, soit près de 90 000 exploitations (+6 points en dix ans). « 

Je recherche les données pour la Haute-Vienne, la Dordogne, le Limousin (Ohé François Hollande !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s