Je me souviens qu’on gobait les œufs juste sortis du cul des poules

Mais on ne prenait pas des œufs chics comme ceux que j’ai vu acheter par une personne qui ne jurait que par le bio et le naturel. Elle achetait des œufs avec un peu de fiente qui tenait un duvet. Très chic. Très naturel.

Avec une épingle on faisait un trou aux deux pointes de l’œuf et on gobait.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92uf_(aliment)

Plus de 1 000 milliards d’œufs sont consommés par an dans le monde, dont 14,8 milliards en France, ce qui correspond à une consommation moyenne, estimée par la FAO, d’environ 145 œufs par habitant et par an en 2005, 230 œufs par an en France en 2010

Les poules de grandes races comme la Limousine peuvent contenir quelquefois jusqu’à trois jaunes et dépasser le poids des 100 grammes par œuf [Wikipedia attend une référence pour cet énoncé)

Aliments peu caloriques, les œufs sont hautement nutritifs : leur composition nutritionnelle montre qu’ils contiennent tous les nutriments nécessaires à un futur organisme. Ils sont notamment riches en protéines hautement digestibles30 avec des concentrations élevées en acides aminés essentiels (notamment la lysine, méthionine, arginine, phénylalanine et cystine). Cette caractéristique des protéines totales de l’œuf fait qu’il compte parmi les rares aliments considérés comme une protéine complète (en) et que l’OMS a choisi ses protéines comme standard de l’efficacité protéique31 chez l’enfant32.

Ils sont une source de graisses digestes33, de phospholipides riches en céphaline et choline (la moitié des apports journaliers recommandés AJR en choline pour 100 g d’œuf), d’acides gras insaturés et de cholestérol. Ils sont également riches en pratiquement toutes les vitamines (et une des rares sources naturelles en vitamine D dont ils apportent 10 % des apports journaliers recommandés pour 100 g) à l’exception de la vitamine C, riches en ubiquinone, en minéraux (potassium, phosphore, iode, 100 g d’œuf couvrant respectivement 20, 25 et 33 % des AJR ; fer, zinc) et en antioxydants comme le sélénium (42 % des AJR)34.

Un œuf cuit est plus digeste car la cuisson dénature ses inhibiteurs de protéases digestives (ovomucoïde, ovoinhibiteur) et augmente la digestibilité des protéines du blanc d’œuf mais à l’inverse elle diminue la valeur nutritive des composants du jaune3

[…]

Contrairement à une idée répandue, le cholestérol alimentaire a en fait très peu d’impact sur le cholestérol sanguin (70 % du cholestérol sanguin est d’origine endogène, fabriqué par le foie à partir d’acides gras saturés de l’alimentation)

Au moment de la ponte, l’oiseau secrète un « vernis » qui donne la couleur et assure la protection de l’œuf, il est donc déconseillé de nettoyer les excréments et autres saletés durant son remisage et son transport. Il ne faut pas laver les œufs, ceci augmentant la perméabilité de leur coquille et laissant la voie ouverte à un microbiote potentiellement indésirable47. Si les œufs sont vraiment sales, il faut commencer par les essuyer avec un chiffon humide. Si l’œuf est lavé sous l’eau il est recommandé de le consommer immédiatement et non de le garder pour plus tard. « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s