» la Haute-Vienne compte 10,1 fonctionnaires pour 100 habitants, soit le plus fort taux de France métropolitaine hors Paris (15,5) et la Corse du sud (10,8) « 

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/actualites/la-haute-vienne-est-le-2e-departement-qui-compte-le-plus-de-fonctionnaires-en-france-pour-100-habitants_14070890/

« 

Si l’on détaille les trois versants de la fonction publique (France métropolitaine, hors Paris) :

– Fonction publique d’État (Éducation nationale, police, armée, justice, administration fiscale, etc.) : 13.600 fonctionnaires en Haute-Vienne, soit, hors Paris (logiquement plus grosse concentration de France), le 49e département qui en compte le plus (1er, le Nord avec 89.000 fonctionnaires ; dernier, la Lozère, avec 2.800 fonctionnaires).

– Fonction publique territoriale (personnels des communes, départements, régions, communautés de communes, offices publics d’HLM) : 12.700 fonctionnaires en Haute-Vienne, soit le 57e département qui en compte le plus (1er, le Nord avec 80.500 ; dernier, la Lozère, avec 2500).

Fonction publique hospitalière (personnels des hôpitaux, des établissements publics sociaux et médico-sociaux…) : 11.700 fonctionnaires en Haute-Vienne, soit le 41e département qui en compte le plus (1er, Paris avec 60.400 ; dernier, la Lozère, avec 2000).

En chiffres bruts, la Haute-Vienne compte 38.000 fonctionnaires, ce qui le classe à la 49e place dans un tableau décroissant (du plus grand nombre au plus petit). Ce chiffre représente  11,97 % de la population.

Si le département concentre autant de fonctionnaires, c’est aussi parce que Limoges est l’ancienne préfecture de la région Limousin et continue d’être le siège de nombreux services administratifs. Ceci dit, l’ex-Limousin s’est toujours inscrit dans cette tendance forte de l’emploi public. Ainsi, en 1987, le Limousin comptait 8,4 emplois publics pour 100 habitants, contre 7,9 pour la moyenne française. En 1987, l’Etat était le premier employeur de la région avec 35.000 salariés. « 

Et si l’on comptait tous les bacheliers de la Haute-Vienne qui depuis des décennies ont quitté le département en passant des concours de la fonction publique d’Etat, on serait encore mieux classés !

De ma classe de terminale, au moins 90% sont allés travailler ailleurs. Les concours alors sans oraux ne pénalisaient pas ceux des campagnes !

Maintenant on a certains « machins » qui emploient des gens qui doivent s’emmerder toute la journée. Je n’ai jamais réussi à savoir ce qu’ils pouvaient bien faire, à part des réunions. Et il ne s’agit pas de « machins » d’Etat ! Mais ces plaçous ont permis à des gens du pays de rester au pays !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s