Quand on apprend qu’en Haute-Vienne « on a un territoire de pêche absolument fantastique » !!!

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/loisirs/un-territoire-de-peche-fantastique-en-haute-vienne_14126265/

« « Un territoire de pêche fantastique » en Haute-Vienne »

Ah ! Oh ! Le territoire peut-être ! mais des poissons y en a que dans les étangs, quand on en a déversé. Et comme les pêcheurs guettent les déversements, on ne voit des pêcheurs autour des étangs que quelques jours par an. Quant aux rivières, ce ne doivent pas être celles du sud de la Haute-Vienne dont parle le Popu. Ou celles du nord de la Dordogne.

A Saint-Yrieix ça fait des lustres que je n’ai pas vu de pêcheurs sur la Loue.
A Excideuil, les coins à goujons n’en ont plus. Et plus un pêcheur.

A Jumilhac, parfois un estranger c’est fait avoir. Il a acheté une carte et au bout d’une journée se dit qu’il pourrait tout aussi bien lancer sa ligne dans le pré.

Quand j’ai gardé l’héritage des ancêtres, je pensais m’occuper par le jardinage, la lutte contre la nature qui tente de détruire la maison « bio » « naturelle » en pierres locales et « tuf » avec un peu de chaux qui doit venir de Saint-Astier en carriole à cheval… et par la pêche. Mais en rivières que je rêvais de remonter comme dans ma jeunesse, en sentant la menthe, etc. En retournant les pierres pour trouver des portefaix.

Mon matériel est resté pendu.

Faire de la pub pour la pêche dans ces conditions est une contre-pub. Ceux qui se sont fait avoir informent leurs amis.
Bon, il reste les baignades ! mais de nos jours, se baigner dans des eaux saumâtres, un bouillon opaque… quel plaisir !

« Nous avons de plus en plus de gens qui font beaucoup de kilomètres, beaucoup de Parisiens notamment qui viennent pêcher à Limoges, sur la Vienne, sur la Combade, etc. La pêche est un réel vecteur de dynamisation de l’économie locale. » »

Ah ! je n’ai pas vu beaucoup de pêcheurs sur la Vienne que ce soit à Limoges où plus « haut » quand je suis sur la route vicinale vers Poitiers (la route dont tout usager qui l’a parcourue une fois se souvient, et n’y repasse plus !)

« Jean-Christophe Boireau, président : « C’est une réalité qui s’impose de plus en plus à tous les acteurs du territoire. Et c’est très motivant parce qu’on a en perspective les marges de progression qui sont importantes. Très honnêtement, on a un territoire de pêche absolument fantastique. On a certainement un des plus beaux territoires français en termes de diversité de milieux et d’espèces. On peut tout pêcher en Haute-Vienne. » »

Ah ! je dois sans doute me tromper de département. Je pensais aller en Haute-Vienne, mais je dois être tombé dans la démence sénile.

Je fais faire lire ce texte autour de moi dans le pays de Saint-Yrieix et de Jumilhac et d’Excideuil. Faut informer la population qui ne sait pas voir la vrai réalité.


Mais on me dit qu’au Moulin Authier avant l’arrivée à Coussac (où n’arrive plus le train), on peut attraper des truites comme à la fête patronale on attrapait des paquets surprises avec une canne à pêche, une ligne et un gros crochet au bout. On paye mais résultats garantis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s