Pourquoi sommes-nous en 2020 ? les maths permettent de vous répondre

Si vous attribuez à chaque lettre de l’alphabet une valeur de 1 à 26 (a = 1, b = 2 etc.) et si vous additionnez, avec Jésus-Christ vous obtenez 151 et c’est un nombre premier. Maintenant ne venez plus me demander pourquoi on est en 2020 !

Bon je sais, si vous faites pareil avec Sherlock Holmes vous obtenez 163 qui est un nombre premier. Mais Sherlock Holmes c’est un personnage de roman ! comme Doctor Watson qui donne 157. Lui aussi premier.

J’espère que ce billet va encourager nos jeunes écoliers à faire des maths. Il paraît qu’on est avant dernier dans le classement des pays en niveau en maths des élèves. Ouf, on ne nous a pas donné celui des profs !

On attend le classement en numérologie. On devrait faire mieux qu’en matière de désir de vaccination.

Vous pouvez lire

Le bizarre incident du chien pendant la nuit, roman, Mark Haddon, Nil éditions pour la traduction française

 » Ce roman a été censuré des listes de lecture scolaires aux États-Unis à la demande de parents, parce qu’il contient de nombreuses insultes, en particulier avec le nom de Dieu « 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bizarre_Incident_du_chien_pendant_la_nuit

Bonnes Saturnales à tous !

« 

Les premiers chrétiens, qui s’intéressaient vraisemblablement moins à la naissance du messie qu’à sa mort et sa résurrection, ne s’en sont pas préoccupés dans un premier temps. En réalité, la fête de la Nativité ne fut instituée le 25 décembre qu’en l’an 354 de notre ère par le pape Liberius. Mais pourquoi ce dernier choisit-il cette date-là, au tout début de l’hiver ?

Pour reprendre l’expression de l’historien John Steele Gordon, qui s’est intéressé à cette question, ce choix aurait été surtout un « coup marketing » de Liberius. Pourquoi ? Parce qu’après la mort de Constantin, premier empereur converti de l’Empire romain, la religion chrétienne, alors en pleine expansion, cherche à s’enraciner profondément. Pour cela, mieux vaut se fondre dans des traits culturels très populaires comme, au IVe siècle, les Saturnales (Saturnalia).

Cette grande fête d’origine agricole était en l’honneur de Sol Invictus (en français, « le Soleil invaincu »). Elle durait sept jours entiers, du 17 au 24 décembre, c’est-à-dire autour du solstice d’hiver. Sept jours d’ivresse, de festins, où tout le monde s’offrait des cadeaux, sans distinctions sociales, et décorait sa maison avec des végétaux qui restent verts toute l’année tels le pin, le chêne vert, etc. «  https://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/histoire-origines-noel-solstice-hiver-7151/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sol_Invictus_(religion)

Ne mélangeons pas tout ! Notre Constantin n’est pas celui de notre jeunesse !

Le Constantin qui nous intéresse est celui qui a créé le dimanche !

 » C’est lui qui, par une loi du 7 mars 321, fera du « Jour du Soleil », correspondant au dimanche (cf. Sunday en anglais, de sun, soleil, et day, jour, ou Sonntag, en allemand, de Sonne, soleil, et Tag, jour), le jour du repos hebdomadaire (Code Justinien 3.12.2). « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s